MaiHiME Index du Forum Mai HiME
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Citrus
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    MaiHiME Index du Forum -> Shoujo-Ai
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Antiope
Trias


Inscrit le: 14 Juil 2014
Messages: 621

MessagePosté le: Dim Avr 22, 2018 4:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

fandanHIME! a écrit:
Avant de passer à l'épisode 2, j'ai voulu revoir le générique de la série, visible dès l'épisode 1.
Qui comme je le pensait spoile certains éléments de la progression dramatique, et pas seulement que les filles vont s'embrasser! (ça, la plupart des spectateurs le savent d'avance, vue la réputation du manga). On y reviendra donc en temps et heure.

Mais on y voit aussi ceci (retour au rayon literie) :

Spoiler:




Surprise: le fameux lit double dans leur chambre dont je parlais est déjà montré par deux fois dans le générique. Ce n'est donc pas un secret d'état, et tu l'as sûrement vu sans le remarquer. Mais j'espère que ça me dédouane un petit peu d'en avoir déjà parlé, bien qu'elles en soient encore aux futons dans l'épisode 1


Ouais ouais, te cherche pas des excuses, j'avais même pas fait attention ! Laughing Et me connaissant, je n'en aurais pas tiré de conclusion pour autant, ça ne veut pas dire qu'elles y dorment toutes les deux ensemble toutes les nuits ! (comme dans ce drama où les deux soeurs par alliance ont chacune leur chambre mais profitent de l'absence des parents pour dormir dans le même).
(même si j'admets que le fait que leurs uniformes à toutes les deux soient suspendus au dessus du même lit soit un signe. ça passe quand même trop vite pour qu'on y fasse attention surtout dès le premier épisode).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
fandanHIME!
Trias


Inscrit le: 25 Avr 2007
Messages: 958
Localisation: 95

MessagePosté le: Lun Avr 23, 2018 1:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Episode 2 :

Pas de séquence pré-générique cette fois.
Titre de l'épisode (toujours en anglais, comme le premier) : one's first love

Gros plan de Yuzu tirant la tronche, elle est dans la rue avec Mei et sa mère, elles vont faire les courses, et elle semble enrager en repensant à sa nuit difficile, car  alors que Mei a dormi comme un bébé et Yuzu perturbée ressassait les derniers événements.

Du coup perdue dans ses pensées elle ne regarde pas où elle marche, trébuche sur le bord d'un bassin et tombe en essayant de se raccrocher à Mei, qu'elle entraine dans avec elle. Et les voilà dans l'eau l'une sur l'autre...gag pas fin, mais surtout fan-service, car du coup en rentrant la mère pour les réchauffer les envoie prendre un bain chaud... toutes les deux en même temps !

Yuzu dans la baignoire voit entrer Mei nue dans la salle d'eau et se rassure « on est deux filles, on peu prendre un bain ensemble (comme dans les bains publics je suppose) » mais elle est rouge de confusion (toujours à cause du baiser de la veille) Elle admire les cheveux , la peau de Mei, pense à la toucher et se le reproche...Mei entre dans la baignoire, Yuzu se lève pour en sortir et Mei en profite pour lui saisir les bras, l'étreindre et même lui lécher la peau (dans le cou) et Yuzu la repousse. Explication « tu avais l'air d'avoir envie que je te touches ! » (il semblerait que Mei remarque bien le trouble de Yuzu, son désir mais on sait qu'en vrai c'était le contraire : Yuzu avait envie de la toucher, elle, pas qu'on lui saute dessus comme ça. C'est compliqué, l'une est trop timide, l'autre trop entreprenante, elles ne sont pas en phase !)

Le lendemain en allant au lycée Yuzu rumine cet épisode, qui lui a visiblement perturbé la nuit à nouveau! Car à ce moment Hitomi lui saute dessus (juste par jeu) et remarque que Yuzu a l'air crevée. En voyant 2 élèves se tenir la main évoquent les histoires entre filles dans le lycée. Hitomi explique que c'est plus pour le sexe que par amour – et ajoute que pas mal de filles du lycée sont déjà fiancées - le cas de Mei n'est donc pas exceptionnel . « Le lycée c'est le temps pour s'amuser avant le mariage, c'est la période de rut ! » Yuzu se dit que ça explique le comportement de Mei. Hitomi l'interroge sur son cas en la tripotant un peu, mais on voit bien que c'est pour rire. Et elle s'arrète dès qu'elle voit qu'aujourd'hui le proviseur est à l'entrée du Lycée.

Elle prévient Yuzu : « il ne te laissera jamais passer » (et en effet celle-ci n'a toujours fait aucun effort pour être conforme : fringues, coiffure, maquillage, rien de réglementaire!) Et Yuzu se met à crâner, se disant que comme le proviseur est son grand-père elle le laissera transgresser le règlement ? Mais elle est idiote ou quoi ?! Surtout comme elle s'y prend (« Salut papy ! » Bref le gag annoncé se déroule comme prévu, elle se fait rabrouer sans ménagements et donc humilier en public devant tous les élèves présents. Son explication à sa déconvenue : (je cite)« il n'est pas au courant du remariage ! » Donc il y a bien eu mariage, on se posait la question, on sait maintenant. Mais que le grand-père ne soit pas au courant par contre c'est dur à croire !

Le proviseur demande des explications à Mei, la Présidente des élèves car « c'est ton travail ! » qui doit s'excuser platement pour son laxisme ; et Yuzu prend aussitôt sa défense (une autre preuve qu'elle a vraiment bon fond) le ton monte, et Yuzu est chassée du lycée, elle s'enfuit en le traitant d'idiot pour son ignorance de la situation. (et là pourquoi Mei ne lui explique pas tout de suite qui est Yuzu par rapport à eux deux? Cétait le moment, et c'était son boulot, mais elle n'a pas le même courage que Yuzu pour affronter le proviseur en colère, s'étant déjà faite engueuler en public, je suppose qu'elle préfère le faire plus tard....)

Ensuite on voit Yuzu et une Hitomi hilare entrer en douce dans le lycée en escaladant le parking des profs ; elle proclame « une gyaru ça pionce en cours mais ça ne sèche jamais ! » D'après mes recherches une gyaru (de l'anglais «girl" ou "gal » c'est un genre fashion victim mais ce n'est pas un terme péjoratif, d'où le fait qu'elle le revendique!)

Sur le parking elles surprennent une conversation au téléphone du prof beau gosse qui explique qu'il épousera la petite-fille du proviseur uniquement pour son argent. « je joue les fiancés encore deux ans et c'est dans la poche » ! Mais visiblement il s'adresse à une femme puisqu'il ajoute « je t'aime, à plus » donc toute cette relation (forcée) avec Mei ne s'explique même pas par une attirance pour elle mais juste par sa volonté de la dominer, la contrôler comme future femme.Hitomi résume : « la Pres' se fait mener en bateau ! » Yuzu est paralysée, sous le choc de la révélation.

Le soir, retour à l'appartement, Yuzu demande à parler à Mei (encore une fois c'est elle qui cherche le dialogue) elle s'excuse pour ce matin, pour l'engueulade qu'elle a pris à cause d'elle, « au lieu de t'excuser habille toi correctement » puis lui parle du prof, mais Mei est au courant et ajoute « je n'ai pas de leçons à recevoir d'une gamine qui découvre les baisers »

Bref autant Yuzu essaie d'être amicale et protectrice autant Mei la traite avec froideur et mépris ! Yuzu s'énerve jusqu'à ce qu'elle revoie la même expression triste et résignée sur le visage de Mei. Nouvelle nuit où Yuzu se prend la tête alors que Mei dort tranquillement. (toujours les futons côte à côte, mais bien séparés) Yuzu troublée par la beauté de Mei s'approche pour l'embrasser (se confirmant à elle-même qu'elle ressent une vraie attirance !) mais est interrompue par un mot de Mei qui rêve puis pleure en évoquant son père (regrets du le temps heureux de l'enfance avec lui?)

Le lendemain au lycée, sorte de cérémonie de remise de prix de je ne sais quoi, Hitomi constate que Yuzu n'est pas venue. Et soudain là voilà : sur l'estrade qui prend le micro (stupeur de la vice-présidente des élèves, la fille aux cheveux bouclés) et elle annonce à tout le monde qu'elle a vu le prof beau gosse embrasser une élève ! « un baiser forcé ! » et « je suis la petite-fille du proviseur » ! et on a ensuite un plan montrant que celui-ci était là, à côté de Mei, il a tout entendu, mais il ne dit rien !
(quand est-ce qu'ils vont dissiper ce quiproquo familial une bonne fois? De ne pas en parler en privé, voilà le résultat, ça vient sur la place publique, surtout que Yuzu se moque des usages...)

On retrouve Yuzu et Hitomi après le lycée et on apprend qu' »il s'est passé que dalle » !
De retour à la maison, elle trouve sa mère prostrée, elle a pleuré : « c'est Mei, ils l'ont emportée ! » (elle va habiter chez son grand-père) Yuzu devrait se réjouir vu qu'elle va retrouver sa vie d'avant, mais ce n'est pas si simple... De plus sa mère pleure tellement qu'elle décide d'agir, et d'aller voir Mei pour lui demander si c'est bien ce qu'elle souhaite

Au lycée, devant les vestiaires à l'entrée Yuzu (qui n'a toujours pas le look réglementaire) apostrophe Mei qui passait en l'ignorant comme d'hab, mais celle-ci est rejointe par sa cour habituelle et la conversation ne peut avoir lieu, Yuzu est encore une fois snobée, ignorée, traitée comme négligeable !
En cours un prof annonce que le beau gosse a quitté le lycée « pour raisons personnelles » autre conséquence de l'annonce au micro ! Et Yuzu rumine l'indifférence de Mei au drame de sa mère. Hitomi qui est le prototype de la bonne copine, essaie de l'égayer sans succès. Yuzu se ressaisit et apostrophe Mei en public dans le hall du lycée: elles vont discuter dans le jardin .

Yuzu demande des explications pour son départ hier soir, mais Mei s'est rapprochée et la provoque en avançant vers elle ; « si je ne suis pas bien chez grand-père, tu viendra me rechercher ? » puis elle recule et ajoute « je plaisante !» mais je pense qu'on peut y voir un défi, voire une prière : tu prétends te soucier de moi , mais oserais-tu défier ma famille et le proviseur pour me ramener chez toi?!
A mon avis il faut décoder  le langage corporel avec Mei: quand elle s'approche de Yuzu visage contre visage, c'est pour créer le lien intime entre elles, ce n'est plus la Présidente qui parle, c'est l'expression de sa réelle pensée : en gros : si tu m'aimes, sauve-moi de là ! Bien sûr elle s'écarte et donc redevient froide et cassante ensuite « j'ai pris cette décision moi-même, laisse-moi tranquille ! » mais là c'est son discours officiel, pour la galerie, ce n'est plus son cœur qui parle. (Yuzu semble ne pas avoir encore pigé le message, mais vu sa personnalité impulsive et volontaire, ça ne veut pas dire qu'elle va rester sans rien faire...)

Yuzu le soir seule dans sa chambre, dans le noir, tue le temps avec un jeu vidéo sur son portable. Coup d'oeil sur le futon de Mei rangé et plié, désormais inutile. Yuzu rumine, tempête sous un crâne !

Et pourtant la séquence suivante au lycée (en EPS avec Hitomi) nous apprend qu'une semaine s'est écoulée depuis leur conversation du jardin ! Elle avait pourtant promis à sa mère de faire quelque chose ! On voit par un dialogue d'élèves que la réputation de Yuzu est exécrable et que personne ne croit qu'elle est la petite-fille du proviseur (ça n'a toujours pas été éclairci cette histoire ? Mais comme la mère et le grand-père sont en froid ça ne peut pas se résoudre comme ça)
Encore une soirée seule à ruminer sa solitude, son manque...on voit un sac avec les affaires de Mei, c'est pas possible qu'elle ait laissé ça sur place, !?

...et puis ça y est : le lendemain on voit Yuzu marcher dans des décors inhabituels, arriver devant une grande et riche maison... et tomber sur Mei devant l'entrée. Si j'ai bien compris elle lui rapporte ses affaires enfin c'est le prétexte ! Coup d'oeil sur l'intérieur de la maison vaste décorée mais vide. Mei-Présidente est toujours aussi froide « la discussion de l'autre jour est close ! J'ai pris cette décision moi-même ! » Mais Yuzu insiste « pourquoi tu fais cette tête alors ! » « j'ai voulu t'aider ! »

Plus Yuzu montre sa compréhension plus Mei nie la situation, et une fois de plus passe en mode provoc' : elle pousse Yuzu sur le lit et lui ouvre son chemisier comme un violeur ! Yuzu se débat jusqu'à ce qu'elle se rend compte que Mei pleure en faisant cela (ce qui voudrait dire que cela lui coûte, que ce n'est pas ce genre de rapports qu'elle veut avoir avec Yuzu mais qu'il faut le faire, c'est sans doute plutôt une stratégie pour se faire surprendre par la famille et chasser de la maison! (Pourtant on n'a vu personne dans la maison qui semble déserte à cette heure ?)

Yuzu trouve la bonne réplique qui arrête tout : « je suis là pour toi » puis... arrivée du grand-père, qui les surprend donc sur le lit, l'une sur l'autre. Mais il n'engueule que Yuzu (qui est virée du lycée bien sûr) !

On la retrouve en ville en plein shopping avec Hitomi. Fringues à la mode, lunettes, casquette :Yuzu a un look différent (elle portait des lentilles pour le lycée? Je ne me rappelle plus !) mais moins d'énergie, elle rumine les derniers événements. Au café, elle dit tout à Hitomi (dont je pensais qu'elle était dans la confidence pour le lien familial au moins, mais non - au passage Hitomi est vraiment sympa de compatir aux problèmes de Yuzu et ne pas râler pour le sien: car désormais comme sa seule copine est virée elle se retrouve totalement seule au lycée!)

Hitomi la rassure, lui dit qu'elle a fait ce qu'elle a pu, qu'elle a réussi à communiquer ses sentiments  ! Et Yuzu en y repensant réalise enfin qu'il s'agit non pas de sentiments familiaux, ce dont parle Hitomi, mais d'amour, qu'elle est amoureuse de Mei, et elle se met à pleurer à cette révélation! On progresse quand même, le "premier amour" du titre, c'était donc ça! A suivre !


Dernière édition par fandanHIME! le Jeu Avr 26, 2018 1:57 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Antiope
Trias


Inscrit le: 14 Juil 2014
Messages: 621

MessagePosté le: Mer Avr 25, 2018 10:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Du coup perdue dans ses pensées elle ne regarde pas où elle marche, trébuche sur le bord d'un bassin et tombe en essayant de se raccrocher à Mei, qu'elle entraine dans avec elle. Et les voilà dans l'eau l'une sur l'autre...gag pas fin, mais surtout fan-service, car du coup en rentrant la mère pour les réchauffer les envoie prendre un bain chaud... toutes les deux en même temps !

T-shirt mouillé + bain chaud, c'est combo en terme de fan-service Laughing

Citation:
Yuzu dans la baignoire voit entrer Mei nue dans la salle d'eau et se rassure « on est deux filles, on peu prendre un bain ensemble (comme dans les bains publics je suppose) »

Entre autres, mais pas que. C'est commun aussi au sein de la famille de partager le bain entre membres du même sexe (ou entre parent et enfant en bas âge) (cela me rappelle d'ailleurs que j'avais été un peu surprise de voir des petits garçons de 5-6 ans du côté des femmes dans des bains publics au Japon, j'aurais pensé qu'ils étaient un peu grands pour accompagner leur mère, mais il n'y avait peut-être pas de proche mâle pour les accompagner de l'autre côté).

Citation:
Car à ce moment Hitomi lui saute dessus

Merci, j'avais oublié son prénom Laughing

Citation:
En voyant 2 élèves se tenir la main évoquent les histoires entre filles dans le lycée. Hitomi explique que c'est plus pour le sexe que par amour

C'est pas le premier manga/anime que je vois avec une histoire yuri évoquant les relations homosexuelles dans les lycées pour filles, mais quand on connaît un peu les statistiques concernant les jeunes et les relations amoureuses au Japon... je me dis que cela doit relever en grande part du fantasme de la part des auteurs !

Citation:
Elle prévient Yuzu : « il ne te laissera jamais passer » (et en effet celle-ci n'a toujours fait aucun effort pour être conforme : fringues, coiffure, maquillage, rien de réglementaire!) Et Yuzu se met à crâner, se disant que comme le proviseur est son grand-père elle le laissera transgresser le règlement ? Mais elle est idiote ou quoi ?!

Complètement ! Shocked Et puis l'exagération des mimiques de Yuzu, et les insultes qu'elle profère à son égard (du genre "idiot", "crétin", m'enfin quand même on dit pas ça au proviseur de son lycée !), elle se comporte comme un gamin de 5 ans !

Citation:
Son explication à sa déconvenue : (je cite)« il n'est pas au courant du remariage ! » Donc il y a bien eu mariage, on se posait la question, on sait maintenant. Mais que le grand-père ne soit pas au courant par contre c'est dur à croire !

Compte tenu de la formulation je pense qu'on ne peut pas dire si le remariage a déjà eu lieu ou s'il est encore en projet (mais cela n'expliquerait pas pourquoi Yuzu et sa mère ont déjà changé de nom de famille alors). Ceci dit, Yuzu n'était pas au courant qu'elle allait avoir une soeur par alliance alors en termes de cachotteries, on n'est plus à ça près...

Citation:
(et là pourquoi Mei ne lui explique pas tout de suite qui est Yuzu par rapport à eux deux? Cétait le moment, et c'était son boulot, mais elle n'a pas le même courage que Yuzu pour affronter le proviseur en colère, s'étant déjà faite engueuler en public, je suppose qu'elle préfère le faire plus tard....)

Mei a peut-être trop honte d'avouer (de surcroît publiquement) sa liaison familiale avec la nouvelle, la "racaille" de l'école. Et peut-être qu'elle se dit que ce n'est pas à elle d'en parler au grand-père, mais à son père de le faire (du fait qu'ils ont tous le même nom de famille, j'en déduis que le proviseur est le grand-père paternel de Mei).

Citation:
Yuzu troublée par la beauté de Mei s'approche pour l'embrasser (se confirmant à elle-même qu'elle ressent une vraie attirance !) mais est interrompue par un mot de Mei qui rêve puis pleure en évoquant son père (regrets du le temps heureux de l'enfance avec lui?)

Les scènes n'ont rien en commun, mais j'ai tellement pensé à Shizuru embrassant Natsuki endormie à ce moment-là <3

Citation:
Le lendemain au lycée, sorte de cérémonie de remise de prix de je ne sais quoi

Je pense que c'est plus simple que cela : dans beaucoup d'écoles et d'entreprises japonaises, tous les jours commencent par un discours (rappel des valeurs de l'établissement, objectifs de la journée... ça doit être un peu tous les jours le même discours ! mais bon c'est comme ça).

Citation:
Hitomi constate que Yuzu n'est pas venue. Et soudain là voilà : sur l'estrade qui prend le micro (stupeur de la vice-présidente des élèves, la fille aux cheveux bouclés) et elle annonce à tout le monde qu'elle a vu le prof beau gosse embrasser une élève ! « un baiser forcé ! » et « je suis la petite-fille du proviseur » ! et on a ensuite un plan montrant que celui-ci était là, à côté de Mei, il a tout entendu, mais il ne dit rien !

Ce qui me surprend le plus c'est que personne ne bouge pour l'éloigner de l'estrade et du micro. Tout le monde est tellement choqué par un tel comportement, tellement inimaginable, que personne ne bouge ?! Y'a même pas de service de sécurité ?

Citation:
De retour à la maison, elle trouve sa mère prostrée, elle a pleuré : « c'est Mei, ils l'ont emportée ! » (elle va habiter chez son grand-père) Yuzu devrait se réjouir vu qu'elle va retrouver sa vie d'avant, mais ce n'est pas si simple... De plus sa mère pleure tellement qu'elle décide d'agir, et d'aller voir Mei pour lui demander si c'est bien ce qu'elle souhaite

Comme tu le dis ce n'est pas si simple. A ce stade-là je pense que Yuzu ne pense plus du tout à sa vie d'avant, elle pense surtout à Mei et à son bonheur. Entre son attirance (qu'elle comprend à la fin de l'épisode), et la peine qu'elle a à voir la souffrance de Mei, elle ne peut pas simplement tourner la page, et c'est autant pour sa mère que pour elle-même qu'elle veut aller parler à Mei.

Citation:
Au lycée, devant les vestiaires à l'entrée Yuzu (qui n'a toujours pas le look réglementaire) apostrophe Mei qui passait en l'ignorant comme d'hab, mais celle-ci est rejointe par sa cour habituelle et la conversation ne peut avoir lieu, Yuzu est encore une fois snobée, ignorée, traitée comme négligeable !
En cours un prof annonce que le beau gosse a quitté le lycée « pour raisons personnelles » autre conséquence de l'annonce au micro ! Et Yuzu rumine l'indifférence de Mei au drame de sa mère. Hitomi qui est le prototype de la bonne copine, essaie de l'égayer sans succès. Yuzu se ressaisit et apostrophe Mei en public dans le hall du lycée: elles vont discuter dans le jardin .

Je note une nette différence dans la manière qu'a Yuzu de s'adresser à Mei lors de ces deux scènes : dans la première elle l'appelle "anta" (= "toi", "tu", langage familier, on s'adresse comme ça à ses proches, ou bien à quelqu'un à qui l'on ne souhaite pas manifester de respect), c'est d'ailleurs peut-être à cause de cette familiarité que Mei lui répond "pardon ?" d'un air surpris et distant (hors de question pour elle de laisser passer une telle marque de familiarité en public ! il ne faudrait pas que l'on comprenne que ces deux-là ont des liens hors du lycée) ; la deuxième fois Yuzu l'appelle "Aihara-san" (Melle Aihara, langage poli, classique, on s'adresse fréquemment ainsi y compris à des camarades de classe dont on n'est pas proches), et là cette fois Mei accepte de l'écouter...

Citation:
Yuzu demande des explications pour son départ hier soir, mais Mei s'est rapprochée et la provoque en avançant vers elle ; « si je ne suis pas bien chez grand-père, tu viendra me rechercher ? » puis elle recule et ajoute « je plaisante !» mais je pense qu'on peut y voir un défi, voire une prière : tu prétends te soucier de moi , mais oserais-tu défier ma famille et le proviseur pour me ramener chez toi?!
A mon avis il faut décoder  le langage corporel avec Mei: quand elle s'approche de Yuzu visage contre visage, c'est pour créer le lien intime entre elles, ce n'est plus la Présidente qui parle, c'est l'expression de sa réelle pensée : en gros : si tu m'aimes, sauve-moi de là ! Bien sûr elle s'écarte et donc redevient froide et cassante ensuite « j'ai pris cette décision moi-même, laisse-moi tranquille ! » mais là c'est son discours officiel, pour la galerie, ce n'est plus son cœur qui parle. (Yuzu semble ne pas avoir encore pigé le message, mais vu sa personnalité impulsive et volontaire, ça ne veut pas dire qu'elle va rester sans rien faire...)

Belle interprétation !

Citation:
Yuzu le soir seule dans sa chambre, dans le noir, tue le temps avec un jeu vidéo sur son portable. Coup d'oeil sur le futon de Mei rangé et plié, désormais inutile. Yuzu rumine, tempête sous un crâne !

[...]

Encore une soirée seule à ruminer sa solitude, son manque...on voit un sac avec les affaires de Mei, c'est pas possible qu'elle ait laissé ça sur place, !?

J'ai l'impression que Yuzu tire le sac de sous un bureau, c'est peut-être pour cela que Mei ne l'a pas vu et l'a oublié en partant ? Yuzu elle, en étant au sol, avait un meilleur angle de vue que lorsqu'on est debout dans une pièce à rassembler des affaires.
Moi je me demande un peu ce qu'il y a dedans, pour que Mei n'en ait pas eu besoin depuis une semaine (à moins qu'elle ait préféré s'en passer plutôt que d'avoir à revenir le chercher et risquer de croiser Yuzu ?).

Par contre tu n'as pas mentionné le plus important dans cette scène, et une nette évolution par rapport à la nuit précédente où on voyait juste Yuzu regarder avec nostalgie le futon bien rangé de Mei :
Spoiler:


Yuzu a le nez dans le futon de Mei ! Elle cherche visiblement à sentir l'odeur de Mei qui lui manque.



Citation:
Plus Yuzu montre sa compréhension plus Mei nie la situation, et une fois de plus passe en mode provoc' : elle pousse Yuzu sur le lit et lui ouvre son chemisier comme un violeur ! Yuzu se débat jusqu'à ce qu'elle se rend compte que Mei pleure en faisant cela (ce qui voudrait dire que cela lui coûte, que ce n'est pas ce genre de rapports qu'elle veut avoir avec Yuzu mais qu'il faut le faire, c'est sans doute plutôt une stratégie pour se faire surprendre par la famille et chasser de la maison! (Pourtant on n'a vu personne dans la maison qui semble déserte à cette heure ?)

Moi j'ai plutôt eu l'impression que Mei fait subir à Yuzu ce qu'elle a elle-même subi : le jour même où Yuzu a surpris le baiser forcé, quand elle a abordé le sujet le soir-même Mei l'a aussi embrassée de force. Cette fois-ci, qui sait si avant de partir, le prof salaud n'aurait pas tripoté Mei comme pour lui rappeler qu'elle lui appartient... Il a quitté le lycée pour éviter la honte de la révélation de ce qu'il a fait, mais rien ne dit que les fiançailles ont été rompues (pour l'instant). Pour moi les larmes de Mei viennent surtout du fait qu'en se comportant ainsi avec Yuzu, elle réveille de douloureux souvenirs de ce qu'elle-même a déjà subi.

Citation:
Yuzu trouve la bonne réplique qui arrête tout : « je suis là pour toi » puis... arrivée du grand-père, qui les surprend donc sur le lit, l'une sur l'autre. Mais il n'engueule que Yuzu (qui est virée du lycée bien sûr) !

J'attends l'épisode suivant avec impatience ! Mei va-t-elle enfin assumer et parler à son grand-père ? Pour le coup c'est de la faute de Mei si Yuzu s'est retrouvée le soutien-gorge à l'air, et donc si Yuzu se fait renvoyer ! Va-t-elle oser s'élever contre son terrible grand-père ? Ou bien, compte tenu de la personnalité extravagante de Yuzu et du standing du lycée, elle pense vraiment que Yuzu ferait mieux de fréquenter un autre établissement ?

Citation:
On la retrouve en ville en plein shopping avec Hitomi. Fringues à la mode, lunettes, casquette :Yuzu a un look différent (elle portait des lentilles pour le lycée? Je ne me rappelle plus !)

C'est la première fois qu'on la voit avec des lunettes en tout cas, donc peut-être qu'au lycée elle porte des lentilles de vue.

Citation:
mais moins d'énergie, elle rumine les derniers événements. Au café, elle dit tout à Hitomi (dont je pensais qu'elle était dans la confidence pour le lien familial au moins, mais non - au passage Hitomi est vraiment sympa de compatir aux problèmes de Yuzu et ne pas râler pour le sien: car désormais comme sa seule copine est virée elle se retrouve totalement seule au lycée!)

Bah, je suis sûre que cette exclusion ne durera pas. Et si elles sont devenues de bonnes amies, elles pourront toujours se voir en dehors, ou communiquer à distance vu que Hitomi a une bonne astuce pour garder son téléphone au lycée !
Mais c'est vrai qu'elle a l'air d'être une fille bien.


Citation:
Hitomi la rassure, lui dit qu'elle a fait ce qu'elle a pu, qu'elle a réussi à communiquer ses sentiments  ! Et Yuzu en y repensant réalise enfin qu'il s'agit non pas de sentiments familiaux, ce dont parle Hitomi, mais d'amour, qu'elle est amoureuse de Mei, et elle se met à pleurer à cette révélation! On progresse quand même, le "premier amour" du titre, c'était donc ça! A suivre !

Eh oui, c'est un moment émouvant, Yuzu comprend la nature des sentiments qu'elle éprouve pour Mei. De son côté Hitomi voit Yuzu prostrée et choquée, en pleurs, elle voit bien qu'il se passe des tas de choses dans la tête de son amie, mais fin de l'épisode ! Hitomi ne va peut-être pas être tenue au courant tout-de-suite de la nature desdits sentiments...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
fandanHIME!
Trias


Inscrit le: 25 Avr 2007
Messages: 958
Localisation: 95

MessagePosté le: Jeu Avr 26, 2018 11:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
(cela me rappelle d'ailleurs que j'avais été un peu surprise de voir des petits garçons de 5-6 ans du côté des femmes dans des bains publics au Japon, j'aurais pensé qu'ils étaient un peu grands pour accompagner leur mère, mais il n'y avait peut-être pas de proche mâle pour les accompagner de l'autre côté).

Ah tiens, moi ça ne m'étonne guère, il me semble que c'est habituel dans les sociétés traditionnelles que les petits enfants restent dans la compagnie des femmes jusqu'à 10 ans (je pense au gynécée grec, mais ça remonte à loin) mais je n'ai pas creusé ce sujet non plus.
Par contre deux lycéennes soit disant soeurs mais qui ne se connaissaient pas il y a une semaine, il faut vraiment être confiant dans la force de l'interdit familial, mais c'est tout le sel de la situation dans cette histoire.


Citation:
C'est pas le premier manga/anime que je vois avec une histoire yuri évoquant les relations homosexuelles dans les lycées pour filles, mais quand on connaît un peu les statistiques concernant les jeunes et les relations amoureuses au Japon... je me dis que cela doit relever en grande part du fantasme de la part des auteurs !

sans doute, mais bon les statistiques... est-ce qu'on avoue forcément à un sondeur tous les trucs un peu tabous qu'on a pu faire dans sa jeunesse avant de se ranger ? A mon avis ça doit fausser les chiffres !

Citation:
Complètement ! Shocked Et puis l'exagération des mimiques de Yuzu, et les insultes qu'elle profère à son égard (du genre "idiot", "crétin", m'enfin quand même on dit pas ça au proviseur de son lycée !), elle se comporte comme un gamin de 5 ans !

Oui moi aussi j'ai trouvé cela excessif, puéril et voire même "out of character" car Yuzu est peut-être superficielle parfois mais elle a déjà aussi fait preuve de maturité et d'intelligence. Mais bon, il faut bien justifier la sanction subie, qui fait rebondir l'histoire !

Citation:
Compte tenu de la formulation je pense qu'on ne peut pas dire si le remariage a déjà eu lieu ou s'il est encore en projet (mais cela n'expliquerait pas pourquoi Yuzu et sa mère ont déjà changé de nom de famille alors). Ceci dit, Yuzu n'était pas au courant qu'elle allait avoir une soeur par alliance alors en termes de cachotteries, on n'est plus à ça près...

En effet, il y a plein de non-dits dans cette famille et du coup dans l'histoire qui nous est racontée... mais ça et l'indice des noms changés devrait nous permettre de conclure! L'étonnant est que s'il y a eu mariage ou même seulement projet de mariage, on n'en parle pas à la maison! la mère notamment, elle devrait en être fière et en parler ! A moins qu'elle n'aie un peu honte d'avoir épousé un courant d'air, un type qui l'a laissés aussitôt pour partir en voyage au lieu de vivre avec elle !

Citation:
Mei a peut-être trop honte d'avouer (de surcroît publiquement) sa liaison familiale avec la nouvelle, la "racaille" de l'école. Et peut-être qu'elle se dit que ce n'est pas à elle d'en parler au grand-père, mais à son père de le faire (du fait qu'ils ont tous le même nom de famille, j'en déduis que le proviseur est le grand-père paternel de Mei).

ok pour la honte d'être associée à la racaille! Mais le père étant absent, qui peut informer le grand-père sinon Mei qui peut le voir tous les jours au lycée (même si je comprends qu'elle n'ose pas tant le grand-père est peu commode) . Il y aurait bien la mère pour le faire, en tant qu'adulte, mais elle en semble pas se soucier de cela, elle pense peut-être que ça a été fait!

Citation:
Les scènes n'ont rien en commun, mais j'ai tellement pensé à Shizuru embrassant Natsuki endormie à ce moment-là <3

Ah oui, la scène passée à la postérité sous l'appellation "viol de Natsuki" (car en plus elle se déshabille et se couche sur elle, grosse polémique à l'époque!) mais là en effet rien à voir puisque Yuzu ne va pas jusqu'au bout de son geste.

Citation:
Je pense que c'est plus simple que cela : dans beaucoup d'écoles et d'entreprises japonaises, tous les jours commencent par un discours (rappel des valeurs de l'établissement, objectifs de la journée... ça doit être un peu tous les jours le même discours ! mais bon c'est comme ça).
Sérieux ? C'est la première fois que j'entends parler de cela (et que je vois cela dans un anime aussi d'ailleurs) Peut-être que c'est seulement dans les lycées assez traditionalistes très à cheval sur les coutumes et la discipline. Quelle perte de temps à mon avis !

Citation:
Ce qui me surprend le plus c'est que personne ne bouge pour l'éloigner de l'estrade et du micro. Tout le monde est tellement choqué par un tel comportement, tellement inimaginable, que personne ne bouge ?! Y'a même pas de service de sécurité ?

Ben si, les gens du bureau des élèves: Mei (qui ne va pas se compromettre encore avec la "racaille" et son adjointe qui trépigne mais ne fait rien. Comme le proviseur est là on attend peut-être sa réaction ? Ou on a peur de faire encore plus de scandale et de désordre en sa présence!

Citation:
Comme tu le dis ce n'est pas si simple. A ce stade-là je pense que Yuzu ne pense plus du tout à sa vie d'avant, elle pense surtout à Mei et à son bonheur. Entre son attirance (qu'elle comprend à la fin de l'épisode), et la peine qu'elle a à voir la souffrance de Mei, elle ne peut pas simplement tourner la page, et c'est autant pour sa mère que pour elle-même qu'elle veut aller parler à Mei.

oui c'est bien ce que je voulais suggérer par "ce n'est pas si simple": en gros l'histoire d'amour a déjà commencé (pas dans les faits mais dans les coeurs) , on ne peut plus revenir en arrière !

Citation:
Je note une nette différence dans la manière qu'a Yuzu de s'adresser à Mei lors de ces deux scènes : dans la première elle l'appelle "anta" (= "toi", "tu", langage familier, on s'adresse comme ça à ses proches, ou bien à quelqu'un à qui l'on ne souhaite pas manifester de respect), c'est d'ailleurs peut-être à cause de cette familiarité que Mei lui répond "pardon ?" d'un air surpris et distant (hors de question pour elle de laisser passer une telle marque de familiarité en public ! il ne faudrait pas que l'on comprenne que ces deux-là ont des liens hors du lycée) ; la deuxième fois Yuzu l'appelle "Aihara-san" (Melle Aihara, langage poli, classique, on s'adresse fréquemment ainsi y compris à des camarades de classe dont on n'est pas proches), et là cette fois Mei accepte de l'écouter...

Ah oui, merci, très intéressant; voilà typiquement le genre de choses que je ne remarque pas, par ignorance de la langue autant que par inattention aux détails. Mei est très attachée aux convenances sociales, liées à sa fonction au sein du lycée qui lui donne un peu de pouvoir mais aussi des responsabilités, comme son grand-père lui a bien rappelé ! C'est important de saisir le moindre détail permettant de mieux comprendre son comportement souvent déroutant, sans quoi on se condamne à porter sur elle un jugement hâtif, comme ce que j'ai pu lire sur certains sites, par exemple: "Mais qu'est-ce qu'elles on toutes avec Mei ? Elle est juste chiiiiiiante !" (authentique!)

Citation:

J'ai l'impression que Yuzu tire le sac de sous un bureau, c'est peut-être pour cela que Mei ne l'a pas vu et l'a oublié en partant ? Yuzu elle, en étant au sol, avait un meilleur angle de vue que lorsqu'on est debout dans une pièce à rassembler des affaires.
Moi je me demande un peu ce qu'il y a dedans, pour que Mei n'en ait pas eu besoin depuis une semaine (à moins qu'elle ait préféré s'en passer plutôt que d'avoir à revenir le chercher et risquer de croiser Yuzu ?).
Oui, même si elle s'est refusée à revenir le chercher (mais l'aurait-on laissé faire? Je ne pense pas) il doit s'agir d'affaires personnelles quand même car elle portait ce sac avec elle en arrivant (on distingue une sorte d'animal en peluche) le reste (vêtements etc...) était sans doute dans ses cartons, qui ont à peine eu le temps d'être déballés!

Citation:
Par contre tu n'as pas mentionné le plus important dans cette scène, et une nette évolution par rapport à la nuit précédente où on voyait juste Yuzu regarder avec nostalgie le futon bien rangé de Mei :
Spoiler:


Yuzu a le nez dans le futon de Mei ! Elle cherche visiblement à sentir l'odeur de Mei qui lui manque.


Bravo pour le coup d'oeil et pour la capture, j'avais effectivement raté cette image, qui montre qu'elle ressent vraiment un manque qui s'apparente clairement à de l'amour, même si elle n'en a pas encore conscience.

Citation:
]Moi j'ai plutôt eu l'impression que Mei fait subir à Yuzu ce qu'elle a elle-même subi : le jour même où Yuzu a surpris le baiser forcé, quand elle a abordé le sujet le soir-même Mei l'a aussi embrassée de force. Cette fois-ci, qui sait si avant de partir, le prof salaud n'aurait pas tripoté Mei comme pour lui rappeler qu'elle lui appartient...

C'est une explication plausible, même si on n'en a pas la preuve...

Citation:
Il a quitté le lycée pour éviter la honte de la révélation de ce qu'il a fait, mais rien ne dit que les fiançailles ont été rompues (pour l'instant).

C'est vrai, on aurait trort de considérer cela comme acquis tant que ce n'est pas confirmé.

Citation:
Pour moi les larmes de Mei viennent surtout du fait qu'en se comportant ainsi avec Yuzu, elle réveille de douloureux souvenirs de ce qu'elle-même a déjà subi.

On peut quand même s'interroger sur ce qui la pousse à refaire à Yuzu ce qu'elle a enduré, ce n'est pas la meilleure façon de s'en faire aimer, si tant est que c'est son but, mais on n'en jurerais pas, à ce stade ! Est-ce un appel au secours là encore ? "il va falloir me prendre comme je suis, j'ai été souillée, brisée, répare-moi en me donnant du vrai amour"?
(Sans quoi l'explication c'est qu'elle veut juste établir son emprise, sa domination sur quelqu'un pour se venger d'en avoir subi une, c'est mesquin et injuste! La suite nous le dira (le problème avec Mei c'est qu'on n'a pas encore d'indices clairs sur ses sentiments envers Yuzu, qui est depuis le début le personnage principal, du coup on voit toute la relation de son seul point de vue. Notre incompréhension de Mei est aussi la sienne, elle se justifie donc dramatiquement, c'est exprès qu'on nous donne peu d'infos!)

Citation:
J'attends l'épisode suivant avec impatience ! Mei va-t-elle enfin assumer et parler à son grand-père ? Pour le coup c'est de la faute de Mei si Yuzu s'est retrouvée le soutien-gorge à l'air, et donc si Yuzu se fait renvoyer ! Va-t-elle oser s'élever contre son terrible grand-père ? Ou bien, compte tenu de la personnalité extravagante de Yuzu et du standing du lycée, elle pense vraiment que Yuzu ferait mieux de fréquenter un autre établissement ?

Machiavélique: la faire virer du lycée pour se débarrasser enfin d'elle ? Peut-être est-ce son but à ce moment (puisqu'on n'a aucune certitude sur ses sentiments) mais j'en doute.

La préméditation ? Je pense qu' elle savait que le grand-père autoritaire qu'elle redoute tant est dans la maison, alors pourquoi prendre le risque de se faire surprendre en situation embarrassante ? Mais si c'est voulu, c'est bien qu'elle espérait une sanction, peut-être pour elle-même alors ? (être rejetée de la maison et renvoyée chez Yuzu ? non, plan trop naif pour marcher!)


Citation:
]. Et si elles sont devenues de bonnes amies, elles pourront toujours se voir en dehors, ou communiquer à distance vu que Hitomi a une bonne astuce pour garder son téléphone au lycée !

Oui, mais ce n'est quand même pas la même chose que d'avoir sur place quelqu'un à qui parler chaque jour, surtout dans un lycée où tout le monde est indifférent ou hostile, comme on l'a vu, envers les arrivantes extérieures!

Citation:
Hitomi ne va peut-être pas être tenue au courant tout-de-suite de la nature desdits sentiments...

Je ne me souviens même plus de la suite (donc même si je voulais spoiler je ne pourrais pas!) Ce qui est sûr c'est que cet épisode établit vraiment l'amitié entre Yuzu et Hitomi, une amitié "normale" c'est à dire sans arrière-pensées ou complications sentimentales, et que cet amitié solide semble a priori faite pour durer !

En tous cas effectivement vivement la suite!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Antiope
Trias


Inscrit le: 14 Juil 2014
Messages: 621

MessagePosté le: Ven Avr 27, 2018 11:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Citation:
(cela me rappelle d'ailleurs que j'avais été un peu surprise de voir des petits garçons de 5-6 ans du côté des femmes dans des bains publics au Japon, j'aurais pensé qu'ils étaient un peu grands pour accompagner leur mère, mais il n'y avait peut-être pas de proche mâle pour les accompagner de l'autre côté).

Ah tiens, moi ça ne m'étonne guère, il me semble que c'est habituel dans les sociétés traditionnelles que les petits enfants restent dans la compagnie des femmes jusqu'à 10 ans (je pense au gynécée grec, mais ça remonte à loin) mais je n'ai pas creusé ce sujet non plus.

Wahou, 10 ans faut pas abuser non plus ! Laughing
Je comprends bien que ce sont quasiment exclusivement les mères qui s'occupent des gamins, donc tant que les garçons ne peuvent pas aller seuls du côté des hommes ils restent avec leur mère, mais quand même !


Citation:
Par contre deux lycéennes soit disant soeurs mais qui ne se connaissaient pas il y a une semaine, il faut vraiment être confiant dans la force de l'interdit familial, mais c'est tout le sel de la situation dans cette histoire.

Confiant dans la force de l'interdit familial ? Tu dis ça parce que tu sais que c'est du yuri ! Car quand bien même il s'agirait de deux copines, cela ne changerait rien. J'ai déjà vu dans des bains publics des baignoires où on peut loger à 2, les filles y vont entre copines pour bavarder.

Citation:
Citation:
C'est pas le premier manga/anime que je vois avec une histoire yuri évoquant les relations homosexuelles dans les lycées pour filles, mais quand on connaît un peu les statistiques concernant les jeunes et les relations amoureuses au Japon... je me dis que cela doit relever en grande part du fantasme de la part des auteurs !

sans doute, mais bon les statistiques... est-ce qu'on avoue forcément à un sondeur tous les trucs un peu tabous qu'on a pu faire dans sa jeunesse avant de se ranger ? A mon avis ça doit fausser les chiffres !

Mouais, y'a peut-être une part de mensonge, m'enfin d'après les sondages 40 % des moins de 35 ans sont vierges, insinues-tu qu'il y a 40 % de menteurs au Japon ? Laughing
Surtout qu'au Japon (comme en Chine, et certainement aussi Corée du Sud, Singapour...) le sexe est vu principalement comme visant à faire des enfants, une fois qu'on en a un, c'est l'abstinence ! Alors les bêtises de jeunesse, je doute un peu...


Citation:
Citation:
Compte tenu de la formulation je pense qu'on ne peut pas dire si le remariage a déjà eu lieu ou s'il est encore en projet (mais cela n'expliquerait pas pourquoi Yuzu et sa mère ont déjà changé de nom de famille alors). Ceci dit, Yuzu n'était pas au courant qu'elle allait avoir une soeur par alliance alors en termes de cachotteries, on n'est plus à ça près...

En effet, il y a plein de non-dits dans cette famille et du coup dans l'histoire qui nous est racontée... mais ça et l'indice des noms changés devrait nous permettre de conclure! L'étonnant est que s'il y a eu mariage ou même seulement projet de mariage, on n'en parle pas à la maison! la mère notamment, elle devrait en être fière et en parler ! A moins qu'elle n'aie un peu honte d'avoir épousé un courant d'air, un type qui l'a laissés aussitôt pour partir en voyage au lieu de vivre avec elle !

Cela me fait penser qu'à un moment il y a une brève scène où l'on voit un avion qui a décollé récemment. Une manière d'évoquer ledit courant d'air encore en voyage ?

Citation:
Citation:
Mei a peut-être trop honte d'avouer (de surcroît publiquement) sa liaison familiale avec la nouvelle, la "racaille" de l'école. Et peut-être qu'elle se dit que ce n'est pas à elle d'en parler au grand-père, mais à son père de le faire (du fait qu'ils ont tous le même nom de famille, j'en déduis que le proviseur est le grand-père paternel de Mei).

ok pour la honte d'être associée à la racaille! Mais le père étant absent, qui peut informer le grand-père sinon Mei qui peut le voir tous les jours au lycée (même si je comprends qu'elle n'ose pas tant le grand-père est peu commode) . Il y aurait bien la mère pour le faire, en tant qu'adulte, mais elle en semble pas se soucier de cela, elle pense peut-être que ça a été fait!

Connaissant le sens de la hiérarchie des Japonais, je ne pense pas que ce soit à Mei de le faire. Toutefois, dès le départ c'est bancal, pourquoi diable cacher ce remariage à tout le monde ? A moins que le père de Mei ne l'ai caché à son père du fait que la mère de Yuzu est d'un milieu plus modeste que lui ? M'enfin il espérait vraiment que son propre père ne le saurait jamais ? Etait-il seulement au courant de l'existence de Yuzu ?

Citation:
Citation:
Les scènes n'ont rien en commun, mais j'ai tellement pensé à Shizuru embrassant Natsuki endormie à ce moment-là <3

Ah oui, la scène passée à la postérité sous l'appellation "viol de Natsuki" (car en plus elle se déshabille et se couche sur elle, grosse polémique à l'époque!) mais là en effet rien à voir puisque Yuzu ne va pas jusqu'au bout de son geste.

C'était pas exactement à cela que je pensais, plutôt à la scène où Natsuki est endormie dehors sur la galerie qui entoure la maison, quand Shizuru s'approche pour l'embrasse. Natsuki rêve de Shizuru qui s'approche (et dans son rêve les lèvres de Shizuru sont particulièrement rouges), on retrouve un peu ce gros plan sur les lèvres.
Mais je viens de réaliser un truc au niveau chronologie : la scène où Shizuru rougit et hésite avant d'embrasser Natsuki dehors, c'est ce qui pousse Haruka et Yukino à sortir de leur cachette, avec tout ce qui s'ensuit : la discussion entre elles trois, Natsuki qui surprend la conversation (et notamment ce que Yukino à propos du fait de les avoir vues toutes les deux), l'intervention de Natsuki, Shizuru qui pète les plombs et tue Diana (et Haruka au passage)... La scène du "viol" a lieu avant ce baiser à l'extérieur ! Alors pourquoi Shizuru rougit et hésite avant de le faire, sachant qu'elle a fait pire ? (au mieux s'allonger nue contre Natsuki, au pire, no comment). Est-ce qu'elle se disait qu'elle commençait à dépasser les bornes à force de profiter de Natsuki quand elle dort ?
C'était la parenthèse hors-sujet Laughing


Citation:
Citation:
Je pense que c'est plus simple que cela : dans beaucoup d'écoles et d'entreprises japonaises, tous les jours commencent par un discours (rappel des valeurs de l'établissement, objectifs de la journée... ça doit être un peu tous les jours le même discours ! mais bon c'est comme ça).
Sérieux ? C'est la première fois que j'entends parler de cela (et que je vois cela dans un anime aussi d'ailleurs) Peut-être que c'est seulement dans les lycées assez traditionalistes très à cheval sur les coutumes et la discipline. Quelle perte de temps à mon avis !

Haha, perte de temps peut-être, mais bon c'est comme ça ! C'est possible que ce ne soit que dans les écoles prestigieuses, mais on sait que c'est justement le cas de ce lycée.

Citation:
Citation:
Ce qui me surprend le plus c'est que personne ne bouge pour l'éloigner de l'estrade et du micro. Tout le monde est tellement choqué par un tel comportement, tellement inimaginable, que personne ne bouge ?! Y'a même pas de service de sécurité ?

Ben si, les gens du bureau des élèves: Mei (qui ne va pas se compromettre encore avec la "racaille" et son adjointe qui trépigne mais ne fait rien. Comme le proviseur est là on attend peut-être sa réaction ? Ou on a peur de faire encore plus de scandale et de désordre en sa présence!

Bah c'est débile d'avoir toute une rangée de poireaux qui n'osent pas intervenir. Ils feraient mieux d'avoir peur du tapage et des révélations de Yuzu que du désordre causé par son évacuation !
La discipline ce n'est que du flan dans ce lycée ! Une fille a fait tout un discours à Yuzu le jour de son arrivée en listant tout ce qui n'est pas réglementaire dans sa tenue, mais depuis plus rien, on ne l'empêche pas pour autant de venir en cours ! Apparemment seul le proviseur ose le faire !


Citation:
Citation:
Je note une nette différence dans la manière qu'a Yuzu de s'adresser à Mei lors de ces deux scènes : dans la première elle l'appelle "anta" (= "toi", "tu", langage familier, on s'adresse comme ça à ses proches, ou bien à quelqu'un à qui l'on ne souhaite pas manifester de respect), c'est d'ailleurs peut-être à cause de cette familiarité que Mei lui répond "pardon ?" d'un air surpris et distant (hors de question pour elle de laisser passer une telle marque de familiarité en public ! il ne faudrait pas que l'on comprenne que ces deux-là ont des liens hors du lycée) ; la deuxième fois Yuzu l'appelle "Aihara-san" (Melle Aihara, langage poli, classique, on s'adresse fréquemment ainsi y compris à des camarades de classe dont on n'est pas proches), et là cette fois Mei accepte de l'écouter...

Ah oui, merci, très intéressant; voilà typiquement le genre de choses que je ne remarque pas, par ignorance de la langue autant que par inattention aux détails. Mei est très attachée aux convenances sociales, liées à sa fonction au sein du lycée qui lui donne un peu de pouvoir mais aussi des responsabilités, comme son grand-père lui a bien rappelé ! C'est important de saisir le moindre détail permettant de mieux comprendre son comportement souvent déroutant, sans quoi on se condamne à porter sur elle un jugement hâtif, comme ce que j'ai pu lire sur certains sites, par exemple: "Mais qu'est-ce qu'elles on toutes avec Mei ? Elle est juste chiiiiiiante !" (authentique!)

Je me doutais bien que cela allait t'intéresser Smile
Mei a sûrement été élevée dans un milieu très strict et attaché aux convenances, et de toute évidence elle ne maîtrise pas l'art de la diplomatie ou du compromis !
Par contre, chiante ? J'ai hâte de la découvrir mieux, moi pour l'instant je la trouve surtout mystérieuse, et sa souffrance la rend intéressante, elle a une vraie histoire.


Citation:
Citation:

J'ai l'impression que Yuzu tire le sac de sous un bureau, c'est peut-être pour cela que Mei ne l'a pas vu et l'a oublié en partant ? Yuzu elle, en étant au sol, avait un meilleur angle de vue que lorsqu'on est debout dans une pièce à rassembler des affaires.
Moi je me demande un peu ce qu'il y a dedans, pour que Mei n'en ait pas eu besoin depuis une semaine (à moins qu'elle ait préféré s'en passer plutôt que d'avoir à revenir le chercher et risquer de croiser Yuzu ?).
Oui, même si elle s'est refusée à revenir le chercher (mais l'aurait-on laissé faire? Je ne pense pas) il doit s'agir d'affaires personnelles quand même car elle portait ce sac avec elle en arrivant (on distingue une sorte d'animal en peluche) le reste (vêtements etc...) était sans doute dans ses cartons, qui ont à peine eu le temps d'être déballés!

Il y a un petit ours en peluche dedans, j'ai l'impression (d'après les images du générique) que Mei aime beaucoup les ours en peluche.
Pour le reste je n'ai pas trop pu voir. Des boîtes, ou des livres ?


Citation:
Citation:
Pour moi les larmes de Mei viennent surtout du fait qu'en se comportant ainsi avec Yuzu, elle réveille de douloureux souvenirs de ce qu'elle-même a déjà subi.

On peut quand même s'interroger sur ce qui la pousse à refaire à Yuzu ce qu'elle a enduré, ce n'est pas la meilleure façon de s'en faire aimer, si tant est que c'est son but, mais on n'en jurerais pas, à ce stade ! Est-ce un appel au secours là encore ? "il va falloir me prendre comme je suis, j'ai été souillée, brisée, répare-moi en me donnant du vrai amour"?
(Sans quoi l'explication c'est qu'elle veut juste établir son emprise, sa domination sur quelqu'un pour se venger d'en avoir subi une, c'est mesquin et injuste! La suite nous le dira (le problème avec Mei c'est qu'on n'a pas encore d'indices clairs sur ses sentiments envers Yuzu, qui est depuis le début le personnage principal, du coup on voit toute la relation de son seul point de vue. Notre incompréhension de Mei est aussi la sienne, elle se justifie donc dramatiquement, c'est exprès qu'on nous donne peu d'infos!)

Moi à ce stade-là je ne pense pas que Mei cherche à se faire aimer de Yuzu, elle a l'air de tout faire pour essayer de la repousser ! (ou alors elle a de sérieux penchants SM...). Pour ce que je peux imager à partir de 2 épisodes, sans connaître la suite ni le manga, je pense qu'au début Mei n'a aucune sympathie pour Yuzu, une sorte de racaille de basse extraction, vulgaire, mal élevée (c'est ce qu'elle doit penser), mais qu'elle va finir par être séduite par sa gentillesse, son côté attentionné...
/!\Ceci n'appelle pas nécessairement de commentaires. Je ne veux pas de spoil Laughing
Clairement à ce stade-là, pour moi le plus plausible c'est juste qu'elle a trouvé quelqu'un sur qui se venger des mauvais traitements qu'elle -même subit. Bien sûr c'est mesquin et injuste, mais c'est un schéma assez classique (c'est ce qui fait que malgré tout le bizutage persiste dans les grandes écoles : après avoir subi les humiliations et mauvais traitements, on se défoule en faisant subir la même chose aux autres ! Quel sentiment de puissance !)


Citation:
Citation:
J'attends l'épisode suivant avec impatience ! Mei va-t-elle enfin assumer et parler à son grand-père ? Pour le coup c'est de la faute de Mei si Yuzu s'est retrouvée le soutien-gorge à l'air, et donc si Yuzu se fait renvoyer ! Va-t-elle oser s'élever contre son terrible grand-père ? Ou bien, compte tenu de la personnalité extravagante de Yuzu et du standing du lycée, elle pense vraiment que Yuzu ferait mieux de fréquenter un autre établissement ?

Machiavélique: la faire virer du lycée pour se débarrasser enfin d'elle ? Peut-être est-ce son but à ce moment (puisqu'on n'a aucune certitude sur ses sentiments) mais j'en doute.

La préméditation ? Je pense qu' elle savait que le grand-père autoritaire qu'elle redoute tant est dans la maison, alors pourquoi prendre le risque de se faire surprendre en situation embarrassante ? Mais si c'est voulu, c'est bien qu'elle espérait une sanction, peut-être pour elle-même alors ? (être rejetée de la maison et renvoyée chez Yuzu ? non, plan trop naif pour marcher!)

Clairement trop naïf de penser que Mei serait renvoyée chez Yuzu, Mei est plus intelligente que ça. Si le grand-père pense que Yuzu peut avoir une mauvaise influence sur Mei, il ne risque pas de renvoyer sa petite-fille chez elle !
J'ai repensé à quelque chose après coup : après l'intervention au micro de Yuzu, le soir même Mei était embarquée pour retourner chez son grand-père. J'imagine que le matin à la grille, quand Yuzu appelait le proviseur "papy", il n'a pas compris, a simplement cru à de l'insolence, mais quand elle a annoncé à tout le monde qu'elle est sa petite-fille, cette fois-ci il a dû se renseigner, a appris l'existence de Yuzu et sa mère, et a décidé de reprendre Mei.
Donc, lors de la scène dans la chambre de Mei dans la maison du grand-père, à ce stade-là il doit forcément savoir qui est Yuzu.


Citation:
Citation:
]. Et si elles sont devenues de bonnes amies, elles pourront toujours se voir en dehors, ou communiquer à distance vu que Hitomi a une bonne astuce pour garder son téléphone au lycée !

Oui, mais ce n'est quand même pas la même chose que d'avoir sur place quelqu'un à qui parler chaque jour, surtout dans un lycée où tout le monde est indifférent ou hostile, comme on l'a vu, envers les arrivantes extérieures!

Certes, mais à ce stade-là je suis confiance concernant le fait que l'exclusion de Yuzu ne sera pas maintenue Smile (NO SPOIL PLEASE)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
fandanHIME!
Trias


Inscrit le: 25 Avr 2007
Messages: 958
Localisation: 95

MessagePosté le: Dim Avr 29, 2018 8:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Confiant dans la force de l'interdit familial ? Tu dis ça parce que tu sais que c'est du yuri ! Car quand bien même il s'agirait de deux copines, cela ne changerait rien. J'ai déjà vu dans des bains publics des baignoires où on peut loger à 2, les filles y vont entre copines pour bavarder.
oui, normalement c'est tout à fait innocent et évidemment mon jugement est influencé par le fait de savoir qu'on est en train de regarder un anime yuri donc il doit se passer des choses !

Citation:

Surtout qu'au Japon (comme en Chine, et certainement aussi Corée du Sud, Singapour...) le sexe est vu principalement comme visant à faire des enfants, une fois qu'on en a un, c'est l'abstinence ! Alors les bêtises de jeunesse, je doute un peu...
je ne sais pas, j'ai un peu de mal à les voir comme des abstinents étant donné leur industrie du porno, les animes hentai, la prostitution des étudiantes, les "love hotels"... ils ne sont pas plus asexués qu'ailleurs, c'est juste que c'est moins facile de s'épanouir dans une société aussi corsetée que la leur, où les apparences comptent tellement... les individus qui s'en balancent et se moquent de ce qu'on va penser d'eux (comme Yuzu) y sont encore trop rares!

Citation:
Cela me fait penser qu'à un moment il y a une brève scène où l'on voit un avion qui a décollé récemment. Une manière d'évoquer ledit courant d'air encore en voyage ?
peut-être! je n'y ai pas du tout pensé car ce genre d'image, de focalisation sur le décor ou un détail lointain est fréquente en anime sans pour autant que cela ait un sens précis autre que "autour de nous, le vie continue..."

Citation:
pourquoi diable cacher ce remariage à tout le monde ? A moins que le père de Mei ne l'ai caché à son père du fait que la mère de Yuzu est d'un milieu plus modeste que lui ? M'enfin il espérait vraiment que son propre père ne le saurait jamais ? Etait-il seulement au courant de l'existence de Yuzu ?
oui c'est une hypothèse plausible, la différence de niveau social, quoiqu'on n'en sache rien ! Et c'est ça qui m'énerve, c'est qu'on ne nous donne pas une bonne scène d'explication, notamment par la mère qui est le personnage-clé de la situation et qui ne dévoile rien ! On ne sait pas quel est son travail, et quand Mei est enlevée elle se contente de pleurer au lieu d'expliquer enfin la nature du conflit familial, du coup Yuzu ne sait pas grand chose (et nous non plus) et multiplie les boulettes, et c'est sans doute le but recherché, pour des raisons dramatiques et comiques aussi: la faire aggraver la situation par des actes jugés sans-gênes par le grand-père

Citation:

C'était la parenthèse hors-sujet Laughing

merci pour cet éclairage, j'avais effectivement confondu deux scènes, c'est loin tout ça (dernier visionnage: 2014) et ça ne m'a sans doute pas marqué autant que toi !

Citation:
La discipline ce n'est que du flan dans ce lycée ! Une fille a fait tout un discours à Yuzu le jour de son arrivée en listant tout ce qui n'est pas réglementaire dans sa tenue, mais depuis plus rien, on ne l'empêche pas pour autant de venir en cours ! Apparemment seul le proviseur ose le faire !
Oui, c'est vrai que c'est absurde, on la laisse toujours venir habillée comme elle veut dans ce lycée soit disant très strict! Là il me semble que c'est vraiment une faille, un manque de vraisemblance criant et injustifié. Je ne vois pas en quoi ça aurait gêné le bon déroulement de l'histoire racontée que Yuzu soit habillée de façon réglementaire au lycée ! Une facilité pour mieux la distinguer des autres ? Elle est déjà la seule blonde, ça suffit bien à la faire sortir du lot, sans parler de son côté grande gueule!

Citation:
Il y a un petit ours en peluche dedans, j'ai l'impression (d'après les images du générique) que Mei aime beaucoup les ours en peluche.
Pour le reste je n'ai pas trop pu voir. Des boîtes, ou des livres ?

ben oui justement cet ours en peluche auquel elle semblait tenir incite à penser que c'est un sac d'affaires personnelles, elle aurait dû penser à l'emporter en premier... à moins que... c'est peut-être exprès qu'elle le laisse là pour donner un prétexte à Yuzu de venir lui rapporter et donc de venir la voir non pas au lycée mais dans sa nouvelle maison ? Car au lycée elles e peuvent se parler librement!

Citation:
. Pour ce que je peux imager à partir de 2 épisodes, sans connaître la suite ni le manga, je pense qu'au début Mei n'a aucune sympathie pour Yuzu, une sorte de racaille de basse extraction, vulgaire, mal élevée (c'est ce qu'elle doit penser), mais qu'elle va finir par être séduite par sa gentillesse, son côté attentionné...
[Ceci n'appelle pas nécessairement de commentaires. Je ne veux pas de spoil

Comme si c'était mon genre !Very Happy
Pour ma part je vois quand même dans ces 2 épisodes déjà des indices montrant des signes d'intérêt pour sa nouvelle soeur, pas de nature sentimentale encore, mais l'envie de s'en faire une amie, une alliée, et comme une admiration pour son culot, sa capacité à braver les convenances sociales et familiales qui l'oppressent. Le problème est que Mei est la Présidente et qu'elle est justement chargée de faire respecter la discipline, ce qui la met dans une situation difficile, de non seulement de se faire réprimander par son grand-père, mais de punir quelqu'un qu'elle aime bien et qu'elle envie secrètement (tiens ça me fait penser au film Furyo, où David Bowie brave les ordres du chef du camp de prisonnier qui est fasciné par lui voire amoureux et donc en perd tous ses moyens...)

Alors ces gestes d'agression sexuelle sur Yuzu,c'est peut-être son seul moyen de reprendre le contrôle qui lui échappe complètement avec cette fille qui n'obéit jamais, contrairement aux autres élèves du lycée... Une tentative de la briser, avec peut-être en même temps l'arrière-pensée de faire quelque chose d'interdit mais qu'elle meurt d'envie de faire avec elle? (qu'est-ce que je gamberge, ce matin... ça va peut-être trop loin mais comme je ne crois pas trop au SM ni à la vengeance mesquine ni à sa froideur totale, je crois que ses actes trahissent sa profonde confusion face à une fille spontanée, libre, lumineuse bref tout ce qu'elle n'est pas et rêverait surement d'être !)


Citation:

J'ai repensé à quelque chose après coup : après l'intervention au micro de Yuzu, le soir même Mei était embarquée pour retourner chez son grand-père. J'imagine que le matin à la grille, quand Yuzu appelait le proviseur "papy", il n'a pas compris, a simplement cru à de l'insolence, mais quand elle a annoncé à tout le monde qu'elle est sa petite-fille, cette fois-ci il a dû se renseigner, a appris l'existence de Yuzu et sa mère, et a décidé de reprendre Mei.
Donc, lors de la scène dans la chambre de Mei dans la maison du grand-père, à ce stade-là il doit forcément savoir qui est Yuzu.

oui mais alors dans ce cas il sait la présence de Mei chez Yuzu et sa mère était logique et légitime, pourquoi s'y opposer encore? Mauvais influence de Yuzu la racaille je veux bien mais c'est faire peu de cas de la mère, qui ne peut être soupçonnée d'encourager sa fille à se conduire comme une racaille... décidément je ne vois que la différence de niveau social et de fortune pour expliquer ce mépris pour elle; et sans doute aussi y a-t-il un lien avec son fils qui a causé cette situation et n'est pas là pour l'assumer.

Citation:
Certes, mais à ce stade-là je suis confiance concernant le fait que l'exclusion de Yuzu ne sera pas maintenue Smile (NO SPOIL PLEASE)
Very Happy Very Happy
Ben de toute façons sa semblerait le plus logique en effet: si elles n'ont plus le lycée pour se voir tous les jours, leur relation s'étiole ou disparait et il n'y a plus d'histoire ! Or il reste 10 épisodes !

Bon, après tous ces efforts surhumains pour ne pas spoiler, je suis épuisé ! Et donc là je pars en week-end en province ... et je ne reviens chez moi que mercredi soir... donc, en ce qui me concerne, pas d'épisode 3 avant le week-end prochain ! Bye !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Antiope
Trias


Inscrit le: 14 Juil 2014
Messages: 621

MessagePosté le: Dim Avr 29, 2018 2:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Citation:
Citation:

Surtout qu'au Japon (comme en Chine, et certainement aussi Corée du Sud, Singapour...) le sexe est vu principalement comme visant à faire des enfants, une fois qu'on en a un, c'est l'abstinence ! Alors les bêtises de jeunesse, je doute un peu...
je ne sais pas, j'ai un peu de mal à les voir comme des abstinents étant donné leur industrie du porno, les animes hentai, la prostitution des étudiantes, les "love hotels"... ils ne sont pas plus asexués qu'ailleurs, c'est juste que c'est moins facile de s'épanouir dans une société aussi corsetée que la leur, où les apparences comptent tellement... les individus qui s'en balancent et se moquent de ce qu'on va penser d'eux (comme Yuzu) y sont encore trop rares!

[parenthèse culturelle] C'est là que les hommes et les femmes ne sont visiblement pas sur la même longueur d'onde là-bas...
J'ai lu de nombreux commentaires d'expatriés concernant les relations amoureuses avec des Japonaises (ayant un ami Français en couple avec une Japonaise, le sujet m'intéresse et j'en avais beaucoup discuté avec lui).
En gros, il y a une phrase qui circule beaucoup entre les expatriés au Japon : "ne fais pas d'enfants à une Japonaise". Beaucoup d'hommes se plaignent que leur compagne a changé du tout au tout après le mariage ou après la naissance d'un enfant : elles ne pensent plus qu'à l'enfant et délaissent complètement leur mari, et la vie sexuelle devient néant. Les femmes ne voient plus l'intérêt du sexe à partir du moment où elles ont eu le nombre d'enfants qu'elles voulaient (souvent un seul). Les hommes japonais savent que ça marche comme ça et se tournent vers le porno, les robots sexuels... Tous les trucs cochons qu'on peut trouver au Japon ne s'adressent guère qu'aux hommes... (Tandis que les hommes occidentaux eux, ne sont pas forcément prêts à accepter une telle situation, d'où les taux de divorce importants, ce qui n'est pas sans conséquence car la mère a tous les droits sur les enfants et peut même empêcher le père de voir sa progéniture si elle le souhaite.)
De ce que j'ai lu il y a des similitudes en Chine, où du fait de la politique de l'enfant unique (je ne sais pas si les choses ont commencé à changer depuis sa modification) souvent les couples ne font plus l'amour après avoir eu un enfant.
Par ailleurs le taux de célibataires est également important au Japon. Les hommes célibataires consomment aussi beaucoup de porno, de hentaï, etc. Beaucoup trouvent que c'est moins compliqué que d'avoir une copine ! Le fait que les robots soient de plus en plus réalistes ce n'est pas anodin... (et je trouve ça très triste d'un certain côté).
Les love hotels sont très pratiques pour avoir un peu d'intimité, sachant que les logements japonais sont très mal isolés, que certains jeunes couples vivent chez les parents de l'un ou de l'autre... Et puis bon la natalité se casse la figure mais le pays complet n'est pas abstinent non plus !
En résumé je dirais que les hommes Japonais sont tout autant consommateurs de sexe que dans les autres pays, mais leurs habitudes de consommation sont différentes qu'en Occident. Les femmes Japonaises, elles, sont censées ne pas avoir de besoins de ce côté-là sinon ce sont des sal*pes... On a un peu cette mentalité-là chez nous aussi (un homme qui collectionne les conquêtes est un chaud lapin, une femme qui collectionne les conquêtes est une sal*pe...) mais je crois que c'est bien pire là-bas.
[/parenthèse culturelle]
Tout ça pour dire qu'un lycée de jeunes filles où les filles s'éclatent avant le mariage, mouais... C'est peut-être le cas de certaines filles, encore une fois tout ce qui est dit plus haut sont des tendances, des généralités mais cela n'empêche pas les différences. Mais p'tèt pas au point de concerner la moitié du lycée ! Et dans un pays où même les couples hétéros se montrent très peu d'affection en public, j'ai du mal à imaginer que des lycéennes puissent se tenir la main sans complexe.


Citation:
Citation:
pourquoi diable cacher ce remariage à tout le monde ? A moins que le père de Mei ne l'ai caché à son père du fait que la mère de Yuzu est d'un milieu plus modeste que lui ? M'enfin il espérait vraiment que son propre père ne le saurait jamais ? Etait-il seulement au courant de l'existence de Yuzu ?
oui c'est une hypothèse plausible, la différence de niveau social, quoiqu'on n'en sache rien ! Et c'est ça qui m'énerve, c'est qu'on ne nous donne pas une bonne scène d'explication, notamment par la mère qui est le personnage-clé de la situation et qui ne dévoile rien ! On ne sait pas quel est son travail, et quand Mei est enlevée elle se contente de pleurer au lieu d'expliquer enfin la nature du conflit familial, du coup Yuzu ne sait pas grand chose (et nous non plus) et multiplie les boulettes, et c'est sans doute le but recherché, pour des raisons dramatiques et comiques aussi: la faire aggraver la situation par des actes jugés sans-gênes par le grand-père

Ouais, disons que les scénaristes ne se sont pas trop cassé la tête à inventer une histoire crédible. L'important dans cet anime, c'est la relation Yuzu/Mei !

Citation:
Citation:

C'était la parenthèse hors-sujet Laughing

merci pour cet éclairage, j'avais effectivement confondu deux scènes, c'est loin tout ça (dernier visionnage: 2014) et ça ne m'a sans doute pas marqué autant que toi !

Ce qui est amusant c'est que c'est seulement en réfléchissant à ma réponse que j'ai réalisé que le "viol" a eu lieu avant le baiser sur la galerie extérieure ! Comme quoi on découvre toujours des choses ^^

Citation:
Citation:
La discipline ce n'est que du flan dans ce lycée ! Une fille a fait tout un discours à Yuzu le jour de son arrivée en listant tout ce qui n'est pas réglementaire dans sa tenue, mais depuis plus rien, on ne l'empêche pas pour autant de venir en cours ! Apparemment seul le proviseur ose le faire !
Oui, c'est vrai que c'est absurde, on la laisse toujours venir habillée comme elle veut dans ce lycée soit disant très strict! Là il me semble que c'est vraiment une faille, un manque de vraisemblance criant et injustifié. Je ne vois pas en quoi ça aurait gêné le bon déroulement de l'histoire racontée que Yuzu soit habillée de façon réglementaire au lycée ! Une facilité pour mieux la distinguer des autres ? Elle est déjà la seule blonde, ça suffit bien à la faire sortir du lot, sans parler de son côté grande gueule!

C'est certainement pour qu'elle puisse facilement sortir du lot qu'on l'a laissée s'habiller comme elle veut. N'oublions pas que c'est l'adaptation d'un manga papier alors sans les couleurs, avec le même uniforme s'il n'y a que sa couleur de cheveux (blanc vs noir pour toutes les autres sur le papier !) c'est un peu léger pour la distinguer.
Cela n'en est pas moins étonnant dans ce pays où un proverbe dit que "le clou qui dépasse attire le marteau".


Citation:
Citation:
Il y a un petit ours en peluche dedans, j'ai l'impression (d'après les images du générique) que Mei aime beaucoup les ours en peluche.
Pour le reste je n'ai pas trop pu voir. Des boîtes, ou des livres ?

ben oui justement cet ours en peluche auquel elle semblait tenir incite à penser que c'est un sac d'affaires personnelles, elle aurait dû penser à l'emporter en premier... à moins que... c'est peut-être exprès qu'elle le laisse là pour donner un prétexte à Yuzu de venir lui rapporter et donc de venir la voir non pas au lycée mais dans sa nouvelle maison ? Car au lycée elles e peuvent se parler librement!

Bah, si Mei aime autant les ours dans "Citrus" que Makoto aime les crabes dans "Idol Master Xenoglossia", ce n'est peut-être qu'une babiole parmi tant d'autres.

Citation:
Citation:
. Pour ce que je peux imager à partir de 2 épisodes, sans connaître la suite ni le manga, je pense qu'au début Mei n'a aucune sympathie pour Yuzu, une sorte de racaille de basse extraction, vulgaire, mal élevée (c'est ce qu'elle doit penser), mais qu'elle va finir par être séduite par sa gentillesse, son côté attentionné...
[Ceci n'appelle pas nécessairement de commentaires. Je ne veux pas de spoil

Comme si c'était mon genre !Very Happy
Pour ma part je vois quand même dans ces 2 épisodes déjà des indices montrant des signes d'intérêt pour sa nouvelle soeur, pas de nature sentimentale encore, mais l'envie de s'en faire une amie, une alliée, et comme une admiration pour son culot, sa capacité à braver les convenances sociales et familiales qui l'oppressent. Le problème est que Mei est la Présidente et qu'elle est justement chargée de faire respecter la discipline, ce qui la met dans une situation difficile, de non seulement de se faire réprimander par son grand-père, mais de punir quelqu'un qu'elle aime bien et qu'elle envie secrètement (tiens ça me fait penser au film Furyo, où David Bowie brave les ordres du chef du camp de prisonnier qui est fasciné par lui voire amoureux et donc en perd tous ses moyens...)

Alors ces gestes d'agression sexuelle sur Yuzu,c'est peut-être son seul moyen de reprendre le contrôle qui lui échappe complètement avec cette fille qui n'obéit jamais, contrairement aux autres élèves du lycée... Une tentative de la briser, avec peut-être en même temps l'arrière-pensée de faire quelque chose d'interdit mais qu'elle meurt d'envie de faire avec elle? (qu'est-ce que je gamberge, ce matin... ça va peut-être trop loin mais comme je ne crois pas trop au SM ni à la vengeance mesquine ni à sa froideur totale, je crois que ses actes trahissent sa profonde confusion face à une fille spontanée, libre, lumineuse bref tout ce qu'elle n'est pas et rêverait surement d'être !)

Effectivement je n'avais pas vu les choses comme ça, c'est une interprétation possible.
Je vois encore une interprétation possible : Mei pourrait voir Yuzu comme un défi, un challenge, la fille à faire absolument rentrer dans le rang. D'où le fait qu'elle ne consent à lui parler que lorsque Yuzu s'adresse à elle correctement par exemple. Et le recours à la violence pour la briser car elle dû vite comprendre que c'était le plus efficace.


Citation:
Citation:

J'ai repensé à quelque chose après coup : après l'intervention au micro de Yuzu, le soir même Mei était embarquée pour retourner chez son grand-père. J'imagine que le matin à la grille, quand Yuzu appelait le proviseur "papy", il n'a pas compris, a simplement cru à de l'insolence, mais quand elle a annoncé à tout le monde qu'elle est sa petite-fille, cette fois-ci il a dû se renseigner, a appris l'existence de Yuzu et sa mère, et a décidé de reprendre Mei.
Donc, lors de la scène dans la chambre de Mei dans la maison du grand-père, à ce stade-là il doit forcément savoir qui est Yuzu.

oui mais alors dans ce cas il sait la présence de Mei chez Yuzu et sa mère était logique et légitime, pourquoi s'y opposer encore? Mauvais influence de Yuzu la racaille je veux bien mais c'est faire peu de cas de la mère, qui ne peut être soupçonnée d'encourager sa fille à se conduire comme une racaille... décidément je ne vois que la différence de niveau social et de fortune pour expliquer ce mépris pour elle; et sans doute aussi y a-t-il un lien avec son fils qui a causé cette situation et n'est pas là pour l'assumer.

Bien sûr qu'il doit considérer la mère comme responsable : ce sont les mères qui éduquent les enfants donc si Yuzu est une racaille, le grand-père doit considérer que c'est parce que la mère est trop laxiste.

Citation:
Bon, après tous ces efforts surhumains pour ne pas spoiler, je suis épuisé ! Et donc là je pars en week-end en province ... et je ne reviens chez moi que mercredi soir... donc, en ce qui me concerne, pas d'épisode 3 avant le week-end prochain ! Bye !

Ok, je lancerai l'épisode 3 en début de semaine prochaine je pense. En ce qui me concerne je serai sans Internet du 4 au 13 environ.
Bon week-end !


Dernière édition par Antiope le Mer Mai 02, 2018 9:48 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Antiope
Trias


Inscrit le: 14 Juil 2014
Messages: 621

MessagePosté le: Mar Mai 01, 2018 12:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

Avant de regarder l'épisode 3, j'ai revisionné les 2 premiers, histoire de bien tout resituer car à force de rechercher des scènes en particulier dans l'épisode 2, je craignais de me mélanger dans la chronologie des événements !

Et bien sûr qui dit revisionnage dit découverte de détails passés inaperçus la première fois !

* N°1 : la scène du lavabo dans le 1er épisode :
Spoiler:


On s'était posé la question, mais visiblement, vu l'immensité de l'espace, ce n'est pas aux toilettes que le prof vient chercher Yuzu !
Je ne sais plus si c'était dans un anime ou un drama, mais maintenant je me rappelle avoir vu des lavabos placés dans des couloirs dans des écoles japonaises, donc visiblement c'est pareil ici.

* N°2 : quand Yuzu écrit son prénom au tableau :
Spoiler:


Son prénom est agrémenté d'une fleur et d'une étoile, et sur le tableau de gauche, après vérification du nom de famille, je pense que c'est de cela qu'il s'agit, elle a écrit son (nouveau) nom de famille en kanji mais de manière très kawaii, je ne l'aurais pas reconnu si je n'avais pas été comparer avec le nom écrit sur la porte de l'appartement !

* N°3 : le prénom de son amie à la frange :
Spoiler:


Ce n'est pas Hitomi, c'est Harumi ! (Hitomi c'était dans Mahou Shoujo Madoka Magica !)

* N°4 : le nom du nouveau prof
Spoiler:


Bon ça c'est un détail qui ne va intéresser que moi, mais j'ai tilté en reconnaissant le kanji du tigre Mr. Green (celui de gauche). Son nom ça doit être quelque chose comme "Torabushi".

* N°5 : enfin, pas de capture d'écran ici, mais lors de la scène dans la chambre de Mei chez son grand-père, je n'avais pas remarqué que Mei s'était calmée, et même figée sur place, quand Yuzu lui a dit "je suis là pour toi" (peu de temps avant que le grand-père ne débarque). Visiblement Mei a été touchée par cette phrase.

Allez, c'est parti pour l'épisode 3 :

On reprend direct là où on en était resté : dans le café avec Harumi et Yuzu. Yuzu pleure, Harumi essaie de la réconforter, l'assure de son soutien (et nous confirme qu'elle est vraiment une bonne copine).
Yuzu se reprend, et répond qu'elle n'a pas fini ce qu'elle a à faire. On retrouve notre Yuzu énergique et positive !

Et encore une micro-scène avec un avion qui s'envole ! Pour le coup c'est le troisième (un par épisode jusqu'ici) !

De retour chez elle, Yuzu se mire dans la glace dans sa chambre. "C'est donc ça l'amour". Elle a l'air d'avoir bien accepté la nature de ses sentiments, mais j'ai quand même un peu de mal à déchiffrer son expression. Résignation ? Détermination ? (à quoi faire ?)

Générique.
Même dans le générique on voit un avion voler, même si c'est de loin ! Je vais faire une fixette sur les avions !
En regardant attentivement les nombreux détails du générique, on voit que sur certaines images Yuzu porte la tenue d'école à laquelle on est habitués, et sur d'autres images elle porte la veste verte réglementaire qu'elle a dédaignée jusqu'ici. Va-t-elle finir par rentrer dans le rang vestimentairement parlant ? Est-ce juste un compromis ? (il me semble qu'elle portait malgré tout toujours son ruban au lieu de la cravate).

Cela devait bien être de la détermination, car c'est d'un pas assuré qu'elle traverse le lycée, en se disant qu'elle va assumer ses sentiments et ne pas fuir. Je pensais qu'elle s'en allait voir Mei mais non, elle ne se gêne pas pour faire irruption... dans le bureau du proviseur ! Qu'elle trouve au sol en train de s'étouffer, avec des papiers partout autour de lui (cela me donne l'impression qu'il s'étouffe avec les papiers du renvoi de Yuzu Laughing ).
Il n'en faut pas plus pour comprendre que Yuzu va sauver le proviseur et que c'est grâce à cela qu'il renoncera à la renvoyer !
L'infirmière qui discute avec Mei me conforte dans cette idée : elle explique à Mei que "la jeune fille blonde" a parfaitement réagi, est restée avec lui tout le temps et a insisté pour que l'on appelle sa petite-fille.
Entre-temps Yuzu s'est endormie sur un canapé dans le hall, et quand elle revient dans la chambre du grand-père, Mei est là. (Yuzu s'obstine à appeler le vieux "ojii-chan" tandis que Mei dit "ojii-sama", le 1er terme étant beaucoup plus familier et le second plus respectueux.)
Yuzu fait preuve d'une grande retenue, s'excuse et veut s'éclipser, mais Mei la retient. Bien obligé, après que Yuzu a sauvé la vie du grand-père, le minimum est de la remercier ! Les deux filles se rendent sur une terrasse et un long silence s'installe. Comme d'habitude, on connaît les pensées et le trouble de Yuzu, tandis que Mei reste indéchiffrable. Juste quand Yuzu se décide à parler, Mei la coupe pour lui rappeler son prénom : "comme tu ne l'as jamais dit à l'infirmière, elle ne savait pas comment m'appeler, alors j'ai pensé que tu l'avais peut-être oublié".
Puis d'ajouter "On est devenues soeurs, je ne compte pas t'appeler ma "frangine" mais on devrait au moins s'appeler par nos prénoms".
Là j'aimerais bien savoir ce qu'elle dit dans ta version, car dans la mienne Mei ne prononce pas le prénom de Yuzu (et je ne l'entends pas à l'oral) et pourtant Yuzu s'éclaire : "jusqu'ici elle n'avait jamais prononcé mon prénom".
Mei lui demande aussi de dire à leur mère de ne pas s'inquiéter. Yuzu est heureuse des efforts faits par Mei, celle-ci semble décidée à accepter sa nouvelle famille.
J'ai l'impression que Mei est un peu irritée quand Yuzu lui dit qu'elle reviendra voir papy demain (mais le partage de famille ça marche dans les deux sens ! Si Mei a gagné une mère, Yuzu a gagné un grand-père !), mais cela passe bien vite quand Yuzu lui souhaite une bonne nuit en l'appelant par son prénom.
Ceci dit, à ce stade-là je ne sais pas si Mei serait prête à être plus proche de Yuzu y compris à l'école, devant les autres lycéennes. Or, tant que Mei vivra chez son grand-père, c'est l'endroit principal où elles pourront se voir !
Yuzu téléphone à sa mère pour la rassurer, lui raconte, heureuse, les termes employés par Mei : "famille", "soeurs", et tandis que les portillons se referment sur elle (visiblement elle n'a pas assez de sous sur sa carte !), elle semble avoir une révélation : "soeurs". Eh ouais, c'est une situation difficile que d'être amoureuse de sa soeur ! Comment se sortir de là ?

Le lendemain, comme promis Yuzu revient à l'hôpital, où Mei la rejoint. Yuzu est heureuse de prononcer pour la deuxième fois le prénom de Mei, mais celle-ci n'en fait pas autant (au désarroi de Yuzu).
Dans la chambre, le grand-père est réveillé (et une poignée de larbins tape convulsivement sur des ordinateurs. Même à l'hôpital, le travail n'attend pas !).
Tout d'abord le grand-père remercie Yuzu de l'avoir sauvé. Yuzu répond qu'elle n'a fait que son devoir, et ce d'autant plus que maintenant ils sont devenus une famille. Visiblement la situation familiale a enfin été éclaircie !
Ensuite Yuzu, calme et humble (contrairement à son habitude) tenter de plaider pour son non-renvoi mais c'est inutile, le grand-père la devance : pour de multiples raisons il a décidé de ne pas la renvoyer, il a réalisé grâce à son hospitalisation qu'il était imbu de son autorité de proviseur et de grand-père. Il ordonne même à Mei d'agir dorénavant selon ses propres envies ! (suis-je la seule à penser à ce moment-là que la 1ère décision de Mei devrait être de rompre ses fiançailles ?). Ce revirement du grand-père est un peu trop beau, trop facile ! Mais bon pour une série en 12 épisodes, on ne pouvait pas trop faire traîner les choses.
De plus le grand-père explique aussi que Mei lui a raconté ce qui s'est passé dans la chambre (lui a-t-elle dit qu'elle avait agressé Yuzu ???). Stupéfaction de Yuzu : Mei a pris sa défense !
Les deux filles repartent ensemble. Yuzu propose à Mei de revenir à la maison, celle-ci lui répond de son habituel ton détaché que de toute manière même en l'absence de son père, cette maison est aussi la sienne et elle serait rentrée de toute façon (Yuzu est aux anges). Encore une fois, Yuzu n'hésite pas à appeler Mei par son prénom, mais la réciproque n'est pas vraie malgré le discours de Mei de la veille. Mais bon, elles se parlent, c'est déjà un énorme progrès, il va falloir un peu plus de temps à Mei pour s'ouvrir.

De retour à la maison, la mère se précipite en pleurant pour prendre Mei dans ses bras. On sait de qui Yuzu tient son côté démonstratif !
Tandis que Mei est ailleurs, Yuzu remarque que l'ourson accroché à son sac est abîmé, et entreprend de le recoudre. Au début Mei ne semble pas ravie, mais finalement elle se laisse attendrir par la bonne volonté et les pitreries de Yuzu. Par contre je ne comprends pas l'air étonné de Yuzu à la fin de la scène, elle a l'air de comprendre quelque chose concernant Mei, mais quoi ?
On voit aussi avec cette scène que l'on aurait tort de penser que Mei est brillante et sait tout faire, tandis que Yuzu serait bonne à rien. De toute évidence la couture ce n'est pas le truc de Mei, alors que Yuzu assure !

Au lycée, Harumi et Yuzu se font réprimander par Mei parce qu'elles "chahutent" (en fait discutent simplement) dans les couloirs au lieu d'être dans leur salle de clase (mais Mei est dans la même classe qu'elles !! qu'est-ce qu'elle fait hors de la salle alors ?). Harumi veut protester mais Yuzu l'en empêche, elle répond simplement "Ok" en souriant. Yuzu ne râle plus après les règles strictes du lycée, en tout cas pas si c'est Mei qui les lui rappelle ! Elle n'a pas hésité à l'appeler par son prénom au lycée, mais a remarqué comme moi que Mei, elle, n'utilise jamais son prénom.
Les filles portent maintenant toutes un pull beige (on est visiblement passé à l'uniforme d'hiver). Yuzu reste habillée différemment (et maintenant on sait que le proviseur ne lui cherchera plus chicane pour ça, pas plus que Mei) mais elle sort moins du lot.

Après les cours Yuzu et Harumi vont dans un café (Internet Café ? je sais pas trop comment appeler ça). Harumi surfe sur un site de vidéos tandis que Yuzu lit un manga sur deux soeurs semblant avoir une relation plutôt ambiguë ! Elle interroge Harumi : que faudrait-il faire pour être une bonne soeur pour Mei ? Harumi, qui a feuilleté vite fait le manga, taquine Yuzu en entreprenant de lui montrer la position du ciseau ! (décidément Harumi est assez tactile avec Yuzu !).
Je suis très heureuse d'arriver à lire le titre de la vidéo que Harumi visionnait Very Happy ("[tourisme] J'ai voyagé à Kyoto", et en vertical sur la vidéo : "Ninenzaka", qui est le nom d'une rue touristique débouchant sur le temple Kiyomizu-dera dont on voit la pagode sur l'image)

De retour à la maison, Mei signale à Yuzu que les sorties sont interdites par le règlement. Quel règlement ? Il y a un règlement à la maison ? Ou bien c'est une tentative de taquinerie ? La mère se plaint qu'elle voulait l'aide de Yuzu pour le montage, et là, grâce à un certain spoil je comprends tout-de-suite de quoi il s'agit Razz Le fameux lit double ! Yuzu en rêvait (avant, peut-être ?) et c'est pour fêter le retour de Mei ! Hmm, dans les standards japonais je me demande ce qui est le mieux : partager un lit double quand on est "soeurs" ou bien dormir chacune dans son futon ? Yuzu est choquée mais la mère pense que Yuzu est heureuse (Mei comme d'hab est indéchiffrable !). Yuzu veut fuir prendre sa douche pour ne pas avoir à s'exprimer, mais sa mère l'en empêche : elles vont passer à table. Impossible pour Yuzu de se concentrer sur son repas ou sur sa douche.

Finalement, le moment tant redouté d'aller dormir arrive bien vite. Yuzu a le coeur qui bat fort, elle pense que Mei va le remarquer. Une fois de plus elle est subjuguée par la beauté de Mei quand elle dort, et ne peut s'empêche de vouloir la toucher. Malheureusement Mei ne dormait pas, elle se lève pour sortir son futon car elle se dit dérangée par la chaleur de Yuzu et ses gigotements. Alors que Yuzu demande pourquoi Mei ne l'appelle jamais par son prénom (elle dit "anata"), Mei a des mots très durs qui choquent Yuzu : "tu ne m"intéresses pas", "je n'ai pas l'intention de sympathiser avec toi". Mais alors pourquoi ce baiser ? Mei se rapproche, comme pour l'embrasser, mais stoppe à quelques centimètres du visage de Yuzu pour lâcher son trait assassin : "c'est la manière la plus efficace pour te faire taire".
Alors, le rapprochement suite à l'hospitalisation du grand-père, c'était du flan ? Ou bien Mei ne pensait pas ce qu'elle a dit, et veut juste faire mariner Yuzu ou même la tester ? Elle a bien remarqué le trouble de Yuzu, mais a-t-elle compris la nature de ses sentiments à son égard ?
Yuzu est profondément blessée : "tu es dégueulasse comme fille !" (et Mei d'admettre "peut-être bien").

Le lendemain, alors que Yuzu et Harumi nettoient les toilettes (apparemment c'est une punition pour avoir pris un chemin interdit), encore une fois Yuzu n'arrive pas à se concentrer sur sa tâche. Elle est complètement perdue. "Laisse-moi te détester, merde..." Elle ne sait plus quoi penser. Harumi est toujours là pour la soutenir, mais je ne pense pas que Yuzu soit allée jusqu'à tout lui expliquer.

Pendant ce temps-là, Mei et deux de ses assistantes inspectent la salle de classe. La vice-présidente (l'équivalent de Haruka en terme de psycho-rigidité on dirait !) râle à cause du relâchement des élèves, dont elle rend Yuzu, cette "satanée blonde" responsable. Mei intervient alors en disant aux filles de rentrer chez elles, elle s'occupera du reste. Une manière de défendre Yuzu, en empêchant les deux filles de s'attarder sur le cas de Yuzu ? (ce qui ne les empêche pas d'en discuter hors de la salle).
Restée seule, Mei fouille dans les affaires de Yuzu (ah ben c'est du joli !), et tombe sur un livre qui la surprend (laissez-moi deviner : le manga avec la relation incestueuse entre soeurs !).

A leur retour dans la salle après la corvée de nettoyage, Yuzu remarque le mot laissé par Mei qui l'enjoint à venir la retrouver dans le bureau du proviseur. Surprise et bonheur de la part de Yuzu car pour la première fois, Mei l'appelle d'elle-même ! C'est vrai que ce petit mot sonne presque comme un rendez-vous romantique, si ce n'est que le lieu de RDV est le bureau du proviseur ! Même si à cette heure il y a des chances qu'il ne soit plus là, perso je me méfierais !

Effectivement c'est la douche froide, Mei lui reproche la présence de ce manga dans ses affaires personnelles. "Qu'en penserait maman ?" "Débarrasse-toi-en avant qu'il n'y ait des rumeurs dans le lycée" "On vient à peine de devenir soeurs !" (bah en même temps on peut pas dire que Mei se comporte comme telle...). Cette fois-ci c'est Yuzu qui craque et qui agresse Mei. Elle la couche sur le bureau, l'embrasse de force puis pleure en expliquant qu'elle est perdue depuis que Mei l'a embrassée. (je trouve ça quand même plutôt malsain de dire que Yuzu est tombée amoureuse de Mei suite à son baiser forcé ! cela reste une agression sexuelle !).
Yuzu s'enfuit en courant en laissant une Mei toute perturbée, tandis que la vice-présidente, cachée derrière la porte (mais qui n'a pas pu assister à la scène puisqu'elle a croisé Yuzu dans les escaliers) se pose beaucoup de questions (je sens qu'elle va foutre le bazar, celle-là !)

Fin de l'épisode !

Et je décrète que Mei est ma chouchoute dans cette série ! Faut croire que j'aime les brunes secrètes et renfrognées Laughing
Je suis complètement sous le charme de cette série, encore une fois c'est dur de devoir attendre pour visionner la suite, et pourtant il va bien falloir prendre mon mal en patience puisque je serai sans ordi et sans Internet du 4 au 11 Mai. Cela te laisse du temps !
Et je ne veux pas non plus regarder les épisodes en avance pour y revenir un par un lors de nos commentaires, pour ne pas fausser ma perception.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
fandanHIME!
Trias


Inscrit le: 25 Avr 2007
Messages: 958
Localisation: 95

MessagePosté le: Jeu Mai 03, 2018 10:43 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:

Tout ça pour dire qu'un lycée de jeunes filles où les filles s'éclatent avant le mariage, mouais... C'est peut-être le cas de certaines filles, encore une fois tout ce qui est dit plus haut sont des tendances, des généralités mais cela n'empêche pas les différences. Mais p'tèt pas au point de concerner la moitié du lycée !

De retour !
D'abord merci pour la "parenthèse culturelle" très intéressante...
Citation:
Et dans un pays où même les couples hétéros se montrent très peu d'affection en public, j'ai du mal à imaginer que des lycéennes puissent se tenir la main sans complexe.

...mais il semble en effet que la série prend pas mal de libertés afin de satisfaire son public! Suggérer que la moitié des filles ont des relations entre elles même dans un lycée non mixte c'est du pur yuri. Tout ce qui va dans ce sens (le fait de les laisser se tenir la main) est de l'ordre du fantasme, et ce sont les passages obligés du genre, qui l'emportent sur le souci de vraisemblance, comme on le remarque sur chaque sujet, comme ici:
Citation:
Ouais, disons que les scénaristes ne se sont pas trop cassé la tête à inventer une histoire crédible. L'important dans cet anime, c'est la relation Yuzu/Mei !
et que cette relation soit quand même à peu près compréhensible, déchiffrable, malgré un contexte improbable! Je dis ça surtotu pour Mei pour laquelle on a peu d'infos et on s'épuise à construire des hypothèses pour la comprendre, et j'espère que plus l'histoire va avancer, mieux ça ira mais (je n'en suis même pas sur, bien que j'ai déjà tout visionné!)

Citation:
C'est certainement pour qu'elle puisse facilement sortir du lot qu'on l'a laissée s'habiller comme elle veut. N'oublions pas que c'est l'adaptation d'un manga papier alors sans les couleurs, avec le même uniforme s'il n'y a que sa couleur de cheveux (blanc vs noir pour toutes les autres sur le papier !) c'est un peu léger pour la distinguer.
Cela n'en est pas moins étonnant dans ce pays où un proverbe dit que "le clou qui dépasse attire le marteau".

l'explication par le noir et blanc me séduit assez mais n'empêche pas la contradiction entre le désir de discipline exprimé par les encadrants du lycée et la réalité, ils sont quand même supposés réagir!

Citation:
Bah, si Mei aime autant les ours dans "Citrus" que Makoto aime les crabes dans "Idol Master Xenoglossia", ce n'est peut-être qu'une babiole parmi tant d'autres.
Je n'y aurais pas pensé! là c'était une vraie obsession ! du coup elle aurait cherché à récupérer sa peluche à mon avis... mais j'aime bien l'idée (classique dans le manga) de laisser un objet personnel chez quelqu'un pour avoir un prétexte d'y retourner et de se revoir

Citation:
is pas vu les choses comme ça, c'est une interprétation possible.
Je vois encore une interprétation possible : Mei pourrait voir Yuzu comme un défi, un challenge, la fille à faire absolument rentrer dans le rang. D'où le fait qu'elle ne consent à lui parler que lorsque Yuzu s'adresse à elle correctement par exemple. Et le recours à la violence pour la briser car elle dû vite comprendre que c'était le plus efficace.

C'est curieux parce que de prime abord on pourrait penser que le meilleure façon de l'influencer serait de profiter de leur lien familial pour se rapprocher d'elle, la manipuler, jouer à la gentille soeur qui donne des bons conseils etc... le choix de la violence est quand même extrême et pas forcément justifié au départ... et ne s'explique que par la personnalité (perturbée) de Mei

Citation:
* N°1 : la scène du lavabo dans le 1er épisode :
On s'était posé la question, mais visiblement, vu l'immensité de l'espace, ce n'est pas aux toilettes que le prof vient chercher Yuzu !
Je ne sais plus si c'était dans un anime ou un drama, mais maintenant je me rappelle avoir vu des lavabos placés dans des couloirs dans des écoles japonaises, donc visiblement c'est pareil ici.

Ouah! Cette image a dû être quasi-subliminale pour que je n'en garde aucun souvenir! mais en tous cas bravo, ça explique bien la scène avec le prof!

Citation:
* N°3 : le prénom de son amie à la frange :
Ce n'est pas Hitomi, c'est Harumi ! (Hitomi c'était dans Mahou Shoujo Madoka Magica !)

Je plaide coupable, j'ai été trop vite, et je n'ai même pas vérifié, sur animenewsnetwork par exemple il y a a la liste complète des personnages... Merci pour la rectification !

Citation:
* N°5 : enfin, pas de capture d'écran ici, mais lors de la scène dans la chambre de Mei chez son grand-père, je n'avais pas remarqué que Mei s'était calmée, et même figée sur place, quand Yuzu lui a dit "je suis là pour toi" (peu de temps avant que le grand-père ne débarque). Visiblement Mei a été touchée par cette phrase.

là par contre je l'avais signalé :
Citation:
Yuzu trouve la bonne réplique qui arrête tout : « je suis là pour toi » puis... arrivée du grand-père, qui les surprend donc sur le lit, l'une sur l'autre. Mais il n'engueule que Yuzu (qui est virée du lycée bien sûr) !
mais peut-être pas assez insisté dessus ? C'était noyé dans le reste de mon texte trop long et indigeste !

Voilà pour l'instant pour mes réflexion, sinon je passerai à l'épisode 3 dimanche...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Antiope
Trias


Inscrit le: 14 Juil 2014
Messages: 621

MessagePosté le: Jeu Mai 03, 2018 1:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon retour Smile

Citation:
Suggérer que la moitié des filles ont des relations entre elles même dans un lycée non mixte c'est du pur yuri. Tout ce qui va dans ce sens (le fait de les laisser se tenir la main) est de l'ordre du fantasme, et ce sont les passages obligés du genre, qui l'emportent sur le souci de vraisemblance

Ah bah pour le coup je n'ai pas assez de culture de manga/anime pour connaître les classiques du genre. Je me fais piéger par le fait que dans cet anime il n'y a pas de surnaturel, ça se passe au Japon... donc je m'attends à ce que ce soit assez réaliste (et à ce sujet j'aime beaucoup les dessins, les décors...) mais c'est une erreur à ne pas faire !

Citation:
Je dis ça surtotu pour Mei pour laquelle on a peu d'infos et on s'épuise à construire des hypothèses pour la comprendre, et j'espère que plus l'histoire va avancer, mieux ça ira mais (je n'en suis même pas sur, bien que j'ai déjà tout visionné!)

Haha, j'aime bien l'expression "on s'épuise", c'est plutôt approprié mais à vrai dire cela ne me dérange pas, j'aime bien faire plusieurs hypothèses, imaginer plein de trucs, et voir par la suite ce qui colle ou pas !

Citation:
Citation:
C'est certainement pour qu'elle puisse facilement sortir du lot qu'on l'a laissée s'habiller comme elle veut. N'oublions pas que c'est l'adaptation d'un manga papier alors sans les couleurs, avec le même uniforme s'il n'y a que sa couleur de cheveux (blanc vs noir pour toutes les autres sur le papier !) c'est un peu léger pour la distinguer.
Cela n'en est pas moins étonnant dans ce pays où un proverbe dit que "le clou qui dépasse attire le marteau".

l'explication par le noir et blanc me séduit assez mais n'empêche pas la contradiction entre le désir de discipline exprimé par les encadrants du lycée et la réalité, ils sont quand même supposés réagir!

Ouais bah l'explication du laxisme on l'a rapidement. Ceci dit déjà dans l'épisode 2 Harumi dit à Yuzu "s'ils pensent que tu es la petite-fille du provi, ils te ficheront la paix". A ce stade-là il n'y a que le proviseur lui-même qui pourrait l'emm*rder (mais il n'est pas tout le temps à la grille pour surveiller les entrées) ou Mei, qui connaît la vérité sur la situation familiale, mais qui (assez bizarrement peut-être ?) n'embête pas spécialement Yuzu sur sa tenue. A part lui confisquer son téléphone le premier jour (je me demande si elle savait dès ce moment-là qui était Yuzu par rapport à elle) et lui avoir dit une fois "au lieu de t'excuser, habille-toi correctement", il n'y a pas eu d'autre intervention de Mei concernant la tenue de Yuzu.

Citation:
Citation:
Bah, si Mei aime autant les ours dans "Citrus" que Makoto aime les crabes dans "Idol Master Xenoglossia", ce n'est peut-être qu'une babiole parmi tant d'autres.
Je n'y aurais pas pensé! là c'était une vraie obsession ! du coup elle aurait cherché à récupérer sa peluche à mon avis... mais j'aime bien l'idée (classique dans le manga) de laisser un objet personnel chez quelqu'un pour avoir un prétexte d'y retourner et de se revoir

Ce que je voulais dire, c'est qu'elle en a peut-être toute une collection, d'ours, donc que celui-ci pourrait être assez remplaçable.
Ceci dit, j'ai remarqué un détail intéressant dans le générique qui peut aller dans le sens de ton hypothèse : il me semble qu'il y a une brève image où on voit une Mei plus jeune recevoir ce petit ours avec un grand sourire, je ne sais pas trop de qui (peut-être son père). Si c'est bien ça, alors ce petit ours doit avoir bien plus de valeur que cela (et on va certainement vite y revenir).
A vrai dire j'aime de plus en plus l'idée que Mei est aussi assez rapidement intéressée par Yuzu (séduite par son côté libre, décontracté peut-être) mais ne veut pas le montrer ou bien ne sait pas comment s'y prendre pour sympathiser (avec Mei on est un peu dans le "fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis"). Le léchage de cou dans le bain avec comme prétexte "tu avais l'air d'avoir envie que je te touche", si ça c'est pas une pulsion !!


Citation:
Citation:
is pas vu les choses comme ça, c'est une interprétation possible.
Je vois encore une interprétation possible : Mei pourrait voir Yuzu comme un défi, un challenge, la fille à faire absolument rentrer dans le rang. D'où le fait qu'elle ne consent à lui parler que lorsque Yuzu s'adresse à elle correctement par exemple. Et le recours à la violence pour la briser car elle dû vite comprendre que c'était le plus efficace.

C'est curieux parce que de prime abord on pourrait penser que le meilleure façon de l'influencer serait de profiter de leur lien familial pour se rapprocher d'elle, la manipuler, jouer à la gentille soeur qui donne des bons conseils etc... le choix de la violence est quand même extrême et pas forcément justifié au départ... et ne s'explique que par la personnalité (perturbée) de Mei

Oui comme tu dis, l'explication c'est la personnalité perturbée de Mei. Elle est entourée de ses fangirls mais je ne suis pas convaincue qu'elle ait des vraies amies. Donc je pense que l'amitié, la camaraderie, la gentillesse désintéressée, elle ne connaît pas trop... Entre une mère inexistante (probablement morte), un père toujours absent et un grand-père complètement rigide, elle n'a pas dû grandir dans un environnement épanouissant ! Et cela me fait penser qu'il y a une scène dans le générique où on la voit pleurer, j'ai hâte d'avoir l'explication de cette scène.

Citation:
Citation:
* N°1 : la scène du lavabo dans le 1er épisode :
On s'était posé la question, mais visiblement, vu l'immensité de l'espace, ce n'est pas aux toilettes que le prof vient chercher Yuzu !
Je ne sais plus si c'était dans un anime ou un drama, mais maintenant je me rappelle avoir vu des lavabos placés dans des couloirs dans des écoles japonaises, donc visiblement c'est pareil ici.

Ouah! Cette image a dû être quasi-subliminale pour que je n'en garde aucun souvenir! mais en tous cas bravo, ça explique bien la scène avec le prof!

Haha, j'ai eu un peu la même réaction : "WTF, j'avais pas vu ça la première fois !"

Citation:
Citation:
* N°5 : enfin, pas de capture d'écran ici, mais lors de la scène dans la chambre de Mei chez son grand-père, je n'avais pas remarqué que Mei s'était calmée, et même figée sur place, quand Yuzu lui a dit "je suis là pour toi" (peu de temps avant que le grand-père ne débarque). Visiblement Mei a été touchée par cette phrase.

là par contre je l'avais signalé :
Citation:
Yuzu trouve la bonne réplique qui arrête tout : « je suis là pour toi » puis... arrivée du grand-père, qui les surprend donc sur le lit, l'une sur l'autre. Mais il n'engueule que Yuzu (qui est virée du lycée bien sûr) !
mais peut-être pas assez insisté dessus ? C'était noyé dans le reste de mon texte trop long et indigeste !

Jamais je ne dirai que tes textes sont trop longs et indigestes, j'aime beaucoup nos échanges de perceptions, d'impressions, et de connaissances culturelles, et j'aime bien avoir beaucoup de lecture Very Happy Mais peut-être qu'effectivement tu n'avais pas assez insisté dessus, car pour le coup au deuxième visionnage cela m'a vraiment surprise de voir Mei se figer comme ça, je ne l'avais pas ressenti à ce point au premier visionnage.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
fandanHIME!
Trias


Inscrit le: 25 Avr 2007
Messages: 958
Localisation: 95

MessagePosté le: Mar Mai 08, 2018 4:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Antiope a écrit:

Allez, c'est parti pour l'épisode 3

"sisterly love", tout un programme! ça aurait pu être le titre de la série !

Citation:
Et encore une micro-scène avec un avion qui s'envole ! Pour le coup c'est le troisième (un par épisode jusqu'ici) !

oui, ça devient frappant, soit c'est bien des allusions à l'absence du père comme tu le pensais, soit c'est du réalisme, ça correspond à un quartier pas loin de l'aéroport où on les voit particulièrement bien (il semblerait que la topographie des lieux soit précise, on nomme les quartiers où se passe l'action ,celui du lycée, celui de la sortie Yuzu/Harumi (Shibuya) celui de l'hopital (Junshindou)

Citation:
De retour chez elle, Yuzu se mire dans la glace dans sa chambre. "C'est donc ça l'amour". Elle a l'air d'avoir bien accepté la nature de ses sentiments, mais j'ai quand même un peu de mal à déchiffrer son expression. Résignation ? Détermination ? (à quoi faire ?)

je dirais l'une puis l'autre successivement.. résignation (à ses derniers revers: départ de Mei, avoir été virée du lycée) puis détermination à aller de l'avant c'est à dire vivre quand même cette histoire d'amour qui commence malgré les obstacles

Citation:
elle ne se gêne pas pour faire irruption... dans le bureau du proviseur ! Qu'elle trouve au sol en train de s'étouffer, avec des papiers partout autour de lui (cela me donne l'impression qu'il s'étouffe avec les papiers du renvoi de Yuzu Laughing ).
très drôle !
Pour ma part j'ai cru, jusqu'à te lire, qu'elle arrivait chez le grand-père dans sa maison, et non au lycée ! En effet le décor du lycée est presque imperceptible, et les lieux sont indéchiffrables et impersonnels ( rien d'écrit sur la porte, pas d'autres bureaux adjacents, d'adjoints, de secrétaires, rien) Bref on ne dirait pas qu'elle se rend dans l'administration du lycée mais dans un appartement personnel! C'était déjà le cas avec la surveillante générale d'ailleurs, c'est peut-être vraiment comme ça dans les lycées privés pour rupins ?)

Citation:
Il n'en faut pas plus pour comprendre que Yuzu va sauver le proviseur et que c'est grâce à cela qu'il renoncera à la renvoyer !

oui c'est vraiment gros! les 10 premieres minutes de cet épisode ne servent qu'à expliquer le retour au statu quo ante: annulation de l'exclusion de Yuzu et de "l'enlèvement" de Mei. C'est bien commode mais pourquoi pas , le changement d'avis du grand-père suite à sa crise cardiaque ça ce tient !

Citation:
Mei est là. (Yuzu s'obstine à appeler le vieux "ojii-chan" tandis que Mei dit "ojii-sama", le 1er terme étant beaucoup plus familier et le second plus respectueux.)
Merci, encore un signe que la différence d'origine sociale des 2 filles est transmise par leur façon de parler.. En effet si même en présence de Mei, Yuzu qui est censée l'aimer et donc vouloir lui plaire, ne fait aucun effort pour s'exprimer correctement, c'est peut-être qu'elle en est incapable car elle n'a pas été éduquée ainsi !

Citation:
Là j'aimerais bien savoir ce qu'elle dit dans ta version, car dans la mienne Mei ne prononce pas le prénom de Yuzu (et je ne l'entends pas à l'oral) et pourtant Yuzu s'éclaire : "jusqu'ici elle n'avait jamais prononcé mon prénom".
Pareil ! Je suis content que tu en parles car j'ai cru que c'est moi qui avait mal suivi, mais non, donc ça veut dire que Yuzu se réjouit à l'avance de quand Mei prononcera enfin son nom, tellement c'est important, car ça créera enfin un lien intime entre elles.


Citation:
J'ai l'impression que Mei est un peu irritée quand Yuzu lui dit qu'elle reviendra voir papy demain (mais le partage de famille ça marche dans les deux sens ! Si Mei a gagné une mère, Yuzu a gagné un grand-père !), mais cela passe bien vite quand Yuzu lui souhaite une bonne nuit en l'appelant par son prénom.
je n'ai pas senti cela, (simple exaspération à cause de sa familiarité langagière?) mais pourquoi pas... cela dit ça ne l'a pas gêné de « violer » Yuzu sous le toît et même sous les yeux dudit grand-père, alors elle est mal placée pour faire un rappel aux convenances...

Citation:
Ceci dit, à ce stade-là je ne sais pas si Mei serait prête à être plus proche de Yuzu y compris à l'école, devant les autres lycéennes. Or, tant que Mei vivra chez son grand-père, c'est l'endroit principal où elles pourront se voir !
oui cette problématique restera, on le voit dès les scènes du retour au lycée dans ce même épisode !

Citation:
Yuzu téléphone à sa mère pour la rassurer, lui raconte, heureuse, les termes employés par Mei : "famille", "soeurs", et tandis que les portillons se referment sur elle (visiblement elle n'a pas assez de sous sur sa carte !), elle semble avoir une révélation : "soeurs". Eh ouais, c'est une situation difficile que d'être amoureuse de sa soeur ! Comment se sortir de là ?

J'avais mal compris alors, car pour moi ça se refermait car elle n'était pas passée assez vite, justement du fait de sa « révélation » qui l'a figée sur place – car elle a quand même bien eu le droit d'avancer au-delà du 1er portail, donc où est le problème d'argent ? C'est peut-être différent du système français !

Citation:
Dans la chambre, le grand-père est réveillé (et une poignée de larbins tape convulsivement sur des ordinateurs. Même à l'hôpital, le travail n'attend pas !).

alors les larbins le suivent jusqu'à l'hopital, mais au lycée par contre on ne les rencontre jamais ? Ça ne tient pas debout ! Ou alors ils ont quelque chose à se faire pardonner, du fait de n'avoir pas été là pour le Proviseur quand il aurait fallu !

Citation:
Visiblement la situation familiale a enfin été éclaircie !

c'est pas trop tôt ! Il aura fallu cet incident pour que Mei se décide à lui parler ! A cause du comportement exemplaire de Yuzu, pour la récompenser ?

Citation:
Il ordonne même à Mei d'agir dorénavant selon ses propres envies ! (suis-je la seule à penser à ce moment-là que la 1ère décision de Mei devrait être de rompre ses fiançailles ?).

pour moi ça me confirmerait juste que ce mariage n'est plus d'actualité depuis le renvoi du prof, même si ça n'avait pas été dit !

Citation:
Ce revirement du grand-père est un peu trop beau, trop facile ! Mais bon pour une série en 12 épisodes, on ne pouvait pas trop faire traîner les choses.

c'était mon idée aussi comme je l'ai dit, mais en y repensant, quelqu'un qui s'humanise, réexamine sa vie et ses actes après avoir frôlé la mort, c'est courant et très plausible.

Citation:
De plus le grand-père explique aussi que Mei lui a raconté ce qui s'est passé dans la chambre (lui a-t-elle dit qu'elle avait agressé Yuzu ???). Stupéfaction de Yuzu : Mei a pris sa défense !
là aussi on se dit « pas trop tôt ! » il aura fallu que Mei attende l'accident du grand-père pour dire la vérité ! Avait-elle trop peur de lui avant, où c'est parce que Yuzu ne le méritait pas  encore? Elle semble tellement calculatrice, si peu spontanée qu'on est obligée d'y penser !


Citation:
celle-ci lui répond de son habituel ton détaché que de toute manière même en l'absence de son père, cette maison est aussi la sienne et elle serait rentrée de toute façon

non mais là, franchement, il y a lieu de s'interroger... c'est trop facile pour elle de dire ça, maintenant que le problème est résolu, mais qui nous prouve qu'elle aurait eu le courage d'affronter son grand-père, du temps de sa pleine santé, et contester ses ordres précis, alors qu'elle s'est toujours aplatie devant lui jusque là, et pas seulement au lycée, et qu'elle n'avait jamais dit à quiconque auparavant qu'elle avait l'intention de revenir chez Yuzu et sa mère ! Pour moi c'est un mensonge facile pour se donner le beau rôle car rien n'atteste qu'on puisse vraiment la croire. (Par moment je préfère encore la Mei méprisante qui ne dit rien que celle qui parle car tout me semble sujet à caution dans ses propos, il faudra être vigilants !)


Citation:
Par contre je ne comprends pas l'air étonné de Yuzu à la fin de la scène, elle a l'air de comprendre quelque chose concernant Mei, mais quoi ?
oui, c'est curieux, elle écarquille les yeux, dis « tiens » puis ça coupe sur la scène suivante ! Alors soit on a la réponse plus tard dans l'épisode, soit c'est à nous de comprendre tous seuls ! Mais bon ce n'est pas si important non plus, Yuzu a tendance à tout « surjouer » comme sa « révélation » dans le métro, ça ne méritait pas une réaction aussi spectaculaire, alors bon elle s'étonne peut-être juste d'avoir un peu percé la carapace de Mei , pour la premiere fois...

Citation:
Yuzu reste habillée différemment (et maintenant on sait que le proviseur ne lui cherchera plus chicane pour ça, pas plus que Mei) mais elle sort moins du lot.
l'impression donnée est que ce conflit sur l'uniforme s'est réglé de lui même et à l'amiable dès lors que chacun des deux parties fait des concessions à l'autre (je fait un effort pour ma tenue et t'arrête de me chercher là-dessus) ce qui n'a pu se faire qu'avec l'officialisation de leur lien sororal, surout de point de vue de Mei, car tant qu'elle voyait Yuzu comme une parfaite étrangère tout compromis était exclus, maintenant c'est sa sœur alors on peut se montrer compréhensive...

Citation:
Yuzu lit un manga sur deux soeurs semblant avoir une relation plutôt ambiguë ! Harumi, qui a feuilleté vite fait le manga,
en restant un bon moment sur la même page, lex yeux écarquillés : ça devait être une scène explicite!,Il s'agit donc bien d'un manga Yuri érotique sur l'inceste entre soeurs ce qui montre bien que Yuzu commence à y penser sérieusement (à passer à laction avec Mei!)

Citation:
Harumi taquine Yuzu en entreprenant de lui montrer la position du ciseau ! (décidément Harumi est assez tactile avec Yuzu !).
gag fan-service mais pas seulement car la façon dont Yuzu rougit en protestant trahit le fait qu'elle a honte de voir ses désirs secrets connus et exposés ! Bien sûr il ne s'agit pas de faire ça avec Harumi, qui plaisante « j'allais pas vraiment le faire ! », , mais elle a peur que celle-ci comprenne qu'elle fantasme vraiment sur sa sœur … même si elle ne lui a pas encore parlé d'slle!

Citation:
Je suis très heureuse d'arriver à lire le titre de la vidéo que Harumi visionnait Very Happy ("[tourisme] J'ai voyagé à Kyoto", et en vertical sur la vidéo : "Ninenzaka", qui est le nom d'une rue touristique débouchant sur le temple Kiyomizu-dera dont on voit la pagode sur l'image)

donc il y aurait du voyage à Kyoto dans l'air pour la classe dans un futur poche ? ...et c'est pas moi qui spoile, c'est le scénario lui-même ! Sinon à quoi bon montrer ça ? Sans doute aussi pour dire que Harumi est une fille sérieuse, contrairement à Yuzu qui ne fait que s'amuser (à lire des mangas cochons, en plus!) au manga café elle travaille, fait ses devoirs....

Citation:
Le fameux lit double ! Yuzu en rêvait (avant, peut-être ?) et c'est pour fêter le retour de Mei ! Hmm, dans les standards japonais je me demande ce qui est le mieux : partager un lit double quand on est "soeurs" ou bien dormir chacune dans son futon ? Yuzu est choquée mais la mère pense que Yuzu est heureuse (Mei comme d'hab est indéchiffrable !)

C'est aussi un gag dans le sens où il y a comme une force supérieure (le scénario) qui la pousse de plus en plus à concrétiser son fantasme inavouable, , à braver l'interdit de l'inceste qu'elle voudrait être assez forte pour respecter, d'où sa gêne, c'est cette gêne qui est l'élément comique de la scène. Et que ce soit la mère qui les mette toues les deux dans le même lit par contre, quelle ironie aussi, sa prouve sa confiance en la force des convenances familiales ! Mais elle n'a jamais été témoin du trouble ni de l'attirance des filles l'une pour l'autre, il faut le reconnaître, tout c'est fait hors de sa vue.

Citation:
Alors, le rapprochement suite à l'hospitalisation du grand-père, c'était du flan ? Ou bien Mei ne pensait pas ce qu'elle a dit, et veut juste faire mariner Yuzu ou même la tester ? Elle a bien remarqué le trouble de Yuzu, mais a-t-elle compris la nature de ses sentiments à son égard ?
Yuzu est profondément blessée : "tu es dégueulasse comme fille !" (et Mei d'admettre "peut-être bien").
plus j'y pense plus je me dis que c'est une stratégie délibérée de Mei pour briser Yuzu psychologiquement et la rendre ensuite douce et docile – comme elle a sans doute du le faire avec les filles qui composent sa cour au lycée. Car ce « tu ne m'interesse pas » est déjà sujet à caution, et la suite de l'épisode le confirmera.

Citation:
Elle ne sait plus quoi penser. Harumi est toujours là pour la soutenir, mais je ne pense pas que Yuzu soit allée jusqu'à tout lui expliquer.

non mais cett scène m'a rappelé opportunément qu' Harumi est au moins au courant peour le fait que Yuzu et Mei vivent sous le même toît, du fait de leur lien familial, donc... si Harumi sait additionner un plus un, le coup du manga cochon entre 2 sœurs lui en a dit long sur le trouble de Yuzu concernant la Pres' !

Citation:
Mei intervient alors en disant aux filles de rentrer chez elles, elle s'occupera du reste. Une manière de défendre Yuzu, en empêchant les deux filles de s'attarder sur le cas de Yuzu ? (ce qui ne les empêche pas d'en discuter hors de la salle).
A ce stade ça peut aussi bien être un signe d'indulgence pour Yuzu que la volonté de se réserver le plaisr de la saquer elle-même ! On ne sait jamais avec Mei et son visage toujours neutre...

Citation:
Restée seule, Mei fouille dans les affaires de Yuzu (ah ben c'est du joli !), et tombe sur un livre qui la surprend (laissez-moi deviner : le manga avec la relation incestueuse entre soeurs !).
Gagné ! Bon, on voyait bien que la tranche des livres (très colorée) faisant plus penser à du manga qu'à du manuel scolaire ! On peut même lire le titre « Angel » 

Citation:
C'est vrai que ce petit mot sonne presque comme un rendez-vous romantique, si ce n'est que le lieu de RDV est le bureau du proviseur ! Même si à cette heure il y a des chances qu'il ne soit plus là, perso je me méfierais !
Ben oui, elle est toujours tellement réfrigérante dans le cadre du lycée, comment penser qu'il va s'agir d'un rendez-vous amoureux ? Ça sent plutôt le remontage de bretelles à 100 km, ce qui donne sens à la scène où Mei renvoie ses sbires : c'était bien pour s'en occuper elle-même !

Citation:
Mei lui reproche la présence de ce manga dans ses affaires personnelles. "Qu'en penserait maman ?" "Débarrasse-toi-en avant qu'il n'y ait des rumeurs dans le lycée" "On vient à peine de devenir soeurs !" (bah en même temps on peut pas dire que Mei se comporte comme telle...).

ce que je vois là, moi, c'est une sorte de sous-texte qui dirait que l'engueulade n'est que formelle mais a presque valeur de déclaration. Au lieu de dire comme une sœur lambda « t'as pas honte de lire des cochonneries pareilles, t'es une vraie perverse, une malade ! » elle dit seulement « ne ramène pas ça au lycée, il ne faut pas que ça se sache » donc quelque part elle approuve son goût pour ce manga, en tous cas cela ne la choque pas, c'est juste que la Pres se soucie des apparences et de leur respectabilité en public. A part ça si tu fantasme sur moi non problemo. ! C'est cela que j'entends dans la réprimande de Mei, mais Yuzu ne décrypte pas cela, trop honteuse de s'être fait prendre la main dans le sac, comem avec Harumi au café, mais en plus grave cette fois puisque c'est l'objet de son fantasme qui le sait désormais. D'où son pétage de plomb et la suite.


Citation:
depuis que Mei l'a embrassée. (je trouve ça quand même plutôt malsain de dire que Yuzu est tombée amoureuse de Mei suite à son baiser forcé ! cela reste une agression sexuelle !).

encore hier soir elle a fait semblant de l'embrasser et Yuzu était toute troublée.Il n'y a pas eu que le baiser d'agression, ni le viol symbolique chez le grand-père, il y a eu aussi si je me souviens bien des échanges plus doux ensuite (dans le premier épisode)

Citation:
la vice-présidente1, cachée derrière la porte (mais qui n'a pas pu assister à la scène puisqu'elle a croisé Yuzu dans les escaliers) se pose beaucoup de questions (je sens qu'elle va foutre le bazar, celle-là !)
Avec leur manie de couper des scène en plein milieu difficile de savoir si elle va intervenir pour parler à la Pres tout de suite ou attendre plus tard. En tous cas son côté « Haruka » c'est à dire psycho-rigide et chiante est effectivement déjà bien souligné donc ça promet !

Fin de l'épisode !

Citation:
Et je décrète que Mei est ma chouchoute dans cette série ! Faut croire que j'aime les brunes secrètes et renfrognées Laughing
euphémisme ! Après ce qu'elle a balancé à Yuzu le soir précédent dur de voir en elle une gentille ! Ce qui me frappe c'est que contre tout attente depuis son retour c'est à la maison qu'elle est la plus froide et cassante et au lycée qu'elle devient plus accessible, c'est une inversion du début, c'est intéressant. On verra si ça se confirme ou pas !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Antiope
Trias


Inscrit le: 14 Juil 2014
Messages: 621

MessagePosté le: Mar Mai 08, 2018 11:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hello !
Suite à un imprévu, mes vacances ont été écourtées, donc me revoici... !


Citation:
Citation:
Et encore une micro-scène avec un avion qui s'envole ! Pour le coup c'est le troisième (un par épisode jusqu'ici) !

oui, ça devient frappant, soit c'est bien des allusions à l'absence du père comme tu le pensais, soit c'est du réalisme, ça correspond à un quartier pas loin de l'aéroport où on les voit particulièrement bien (il semblerait que la topographie des lieux soit précise, on nomme les quartiers où se passe l'action ,celui du lycée, celui de la sortie Yuzu/Harumi (Shibuya) celui de l'hopital (Junshindou)

Tiens, c'est vrai, je n'avais pas pensé à aller regarder ça de plus près. Je n'ai pas trouvé Junshindou, par contre Shibuya je connais, je dirais que c'est à une dizaine de km à vol d'oiseau de l'aéroport de Haneda, c'est peut-être quand même encore un peu loin pour voir des avions en plein décollage, mais d'un autre côté on ne sait pas où la famille habite exactement (si Yuzu prend le métro, c'est qu'elle n'habite pas à côté de son lycée).
Ce qui me surprend c'est qu'on voit plus tard Yuzu dans une station nommée Ochanomizu, qui existe réellement. Peut-être que c'est la station la plus proche de l'hôpital, car pour le coup c'est assez loin de Shibuya.


Citation:
Citation:
elle ne se gêne pas pour faire irruption... dans le bureau du proviseur ! Qu'elle trouve au sol en train de s'étouffer, avec des papiers partout autour de lui (cela me donne l'impression qu'il s'étouffe avec les papiers du renvoi de Yuzu Laughing ).
très drôle !
Pour ma part j'ai cru, jusqu'à te lire, qu'elle arrivait chez le grand-père dans sa maison, et non au lycée ! En effet le décor du lycée est presque imperceptible, et les lieux sont indéchiffrables et impersonnels ( rien d'écrit sur la porte, pas d'autres bureaux adjacents, d'adjoints, de secrétaires, rien) Bref on ne dirait pas qu'elle se rend dans l'administration du lycée mais dans un appartement personnel! C'était déjà le cas avec la surveillante générale d'ailleurs, c'est peut-être vraiment comme ça dans les lycées privés pour rupins ?)

Après revisionnage, au début Yuzu se rend dans la maison du grand-père, dont elle ne dépasse pas la grille. Elle discute avec quelqu'un, s'incline et repart. On la voit ensuite escalader une grille, donc on comprend qu'elle a d'abord tenté d'aller voir le grand-père chez lui (pour respecter l'interdiction qu'elle avait de retourner au lycée ?), avant d'aller le retrouver au lycée, faute de l'avoir trouvé chez lui.
Quant à la porte du proviseur, est-ce parce que c'est une double porte qu'on comprend que c'est l'antre du big boss, malgré l'absence de nom dessus ? Laughing


Citation:
Citation:
Mei est là. (Yuzu s'obstine à appeler le vieux "ojii-chan" tandis que Mei dit "ojii-sama", le 1er terme étant beaucoup plus familier et le second plus respectueux.)
Merci, encore un signe que la différence d'origine sociale des 2 filles est transmise par leur façon de parler.. En effet si même en présence de Mei, Yuzu qui est censée l'aimer et donc vouloir lui plaire, ne fait aucun effort pour s'exprimer correctement, c'est peut-être qu'elle en est incapable car elle n'a pas été éduquée ainsi !

Hmm, pourtant Yuzu sait se tenir quand elle le veut, et puis je doute qu'elle ne sache pas faire la différence entre "ojii-chan" et "ojii-sama" ! Le respect des convenances, les Japonais en sont abreuvés depuis tous petits, je pense plutôt que Yuzu connaît parfaitement ces subtilités mais n'y attache pas d'importance, ou alors qu'elle choisit volontairement des termes plus familiers, qu'on utilise entre proches, pour "forcer" le rapprochement avec sa nouvelle famille ou bien montrer qu'elle les a bien acceptés.

Citation:
Citation:
Là j'aimerais bien savoir ce qu'elle dit dans ta version, car dans la mienne Mei ne prononce pas le prénom de Yuzu (et je ne l'entends pas à l'oral) et pourtant Yuzu s'éclaire : "jusqu'ici elle n'avait jamais prononcé mon prénom".
Pareil ! Je suis content que tu en parles car j'ai cru que c'est moi qui avait mal suivi, mais non, donc ça veut dire que Yuzu se réjouit à l'avance de quand Mei prononcera enfin son nom, tellement c'est important, car ça créera enfin un lien intime entre elles.

Oui c'est ce que j'ai compris après coup : elle se réjouit à l'avance de ce que Mei l’appellera enfin par son prénom. On a d'ailleurs deux flash-backs où Mei utilise "anata" (poli mais qui peut créer une distance, et nullement approprié entre soeurs). Yuzu est pressée que ça change ! Et vu comme on insiste dessus dans cet épisode, le jour où Mei dira son prénom, cela ne passera pas inaperçu !

Citation:
Citation:
J'ai l'impression que Mei est un peu irritée quand Yuzu lui dit qu'elle reviendra voir papy demain (mais le partage de famille ça marche dans les deux sens ! Si Mei a gagné une mère, Yuzu a gagné un grand-père !), mais cela passe bien vite quand Yuzu lui souhaite une bonne nuit en l'appelant par son prénom.
je n'ai pas senti cela, (simple exaspération à cause de sa familiarité langagière?) mais pourquoi pas... cela dit ça ne l'a pas gêné de « violer » Yuzu sous le toît et même sous les yeux dudit grand-père, alors elle est mal placée pour faire un rappel aux convenances...

Oui j'ai peut-être sur-interprété l'habituelle expression renfrognée de Mei !

Citation:
Citation:
Yuzu téléphone à sa mère pour la rassurer, lui raconte, heureuse, les termes employés par Mei : "famille", "soeurs", et tandis que les portillons se referment sur elle (visiblement elle n'a pas assez de sous sur sa carte !), elle semble avoir une révélation : "soeurs". Eh ouais, c'est une situation difficile que d'être amoureuse de sa soeur ! Comment se sortir de là ?

J'avais mal compris alors, car pour moi ça se refermait car elle n'était pas passée assez vite, justement du fait de sa « révélation » qui l'a figée sur place – car elle a quand même bien eu le droit d'avancer au-delà du 1er portail, donc où est le problème d'argent ? C'est peut-être différent du système français !

J'ai pensé aussi après coup que j'aurais peut-être dû détailler davantage, de fait oui le système japonais est très différent du système français, mais si tu n'y as jamais été tu ne pouvais pas le deviner. Au Japon tu badges à l'entrée et à la sortie, soit avec un ticket que tu achètes avant d'entrer, soit en utilisant une carte sans contact qui sert de porte-monnaie électronique, comme le fait Yuzu. Dans ce cas tu mets régulièrement de l'argent sur ta carte, la machine à la sortie calcule et déduit automatiquement le coût du trajet.
A noter qu'au Japon, il n'y a jamais de contrôleurs dans les transports, et tu peux voyager en ayant insuffisamment de sous sur ta carte ou ton ticket (le coût du voyage dépend du nombre de stations parcourues donc les tickets ne coûtent pas tous le même prix). Avant les portiques pour sortir d'une station, il y a toujours des machines "adjustment fare" où tu te rends pour régulariser si tu n'as pas assez d'argent sur ta carte ou si ton ticket est d'une valeur insuffisante. Pour la carte sans contact tu peux soit recharger du montant que tu veux, soit compléter simplement pour avoir le bon prix du trajet (pratique quand tu es en voyage au Japon, pour repartir en évitant de laisser des sous sur la carte !). Si tu as acheté un ticket en choisissant un montant inférieur à ce que tu devrais payer pour sortir, tu le mets dans la machine, elle t'indique le montant à ajouter pour compléter et après paiement, te rend un nouveau ticket.
Comme on peut le voir dans l'anime, les portiques sont ouverts en permanence, mais si tu essaies de passer avec un ticket ou une carte où il n'y a pas assez d'argent, les portiques vont se refermer. Les portiques ne sont de toute manière pas vraiment dissuasifs pour frauder (ils ne sont absolument pas hauts) mais par contre à côté des portiques il y a toujours un guichet d'information avec du personnel dedans, donc difficile de frauder en toute discrétion.
Pour en revenir à l'anime, au début je pensais que Yuzu ne pouvait pas sortir à cause d'un manque d'argent sur sa carte, mais en regardant mieux elle a l'air d'entrer dans la station et non d'en sortir. J'ai le souvenir que quand on badge, la machine indique le montant présent sur la carte (à l'entrée), et le coût du trajet et le montant restant à la sortie. Or ici la machine ne met pas de message d'erreur particulier, l'écran avec le message indiquant de badger la carte change simplement de couleur, donc je ne sais pas trop ce qui se passe. Un problème technique ? Ce n'est pas à l'entrée du métro que les portiques sont censés se fermer !
En tout cas c'est évidemment très symbolique, les portes du métro se ferment en même temps que les perspectives, les espoirs de Yuzu quand elle réalise que c'est de sa nouvelle soeur qu'elle est tombée amoureuse !


Citation:
Citation:
Dans la chambre, le grand-père est réveillé (et une poignée de larbins tape convulsivement sur des ordinateurs. Même à l'hôpital, le travail n'attend pas !).

alors les larbins le suivent jusqu'à l'hopital, mais au lycée par contre on ne les rencontre jamais ? Ça ne tient pas debout ! Ou alors ils ont quelque chose à se faire pardonner, du fait de n'avoir pas été là pour le Proviseur quand il aurait fallu !

Ben au lycée, tout ce qu'on a vu c'est le bureau du proviseur, on n'a pas vu les bureaux des adjoints. Or on s'attend bien à ce que le provi ait son espace privé et qu'il n'a pas besoin de partager son bureau avec ses employés !

Citation:
Citation:
Visiblement la situation familiale a enfin été éclaircie !

c'est pas trop tôt ! Il aura fallu cet incident pour que Mei se décide à lui parler ! A cause du comportement exemplaire de Yuzu, pour la récompenser ?

Probablement. Peut-être aussi que Mei a senti son grand-père plus ouvert à la discussion, puisqu'on a bien vu qu'en temps normal elle n'ose pas s'affirmer devant lui. L'infirmière qui a tout expliqué à Mei a peut-être aussi raconté au grand-père à qui il doit la vie, donc autant en profiter pour tout mettre à plat !

Citation:
Citation:
Il ordonne même à Mei d'agir dorénavant selon ses propres envies ! (suis-je la seule à penser à ce moment-là que la 1ère décision de Mei devrait être de rompre ses fiançailles ?).

pour moi ça me confirmerait juste que ce mariage n'est plus d'actualité depuis le renvoi du prof, même si ça n'avait pas été dit !

On nous a dit que le prof a quitté le lycée pour des raisons personnelles, mais c'est vrai que c'était peut-être en fait un renvoi pour faute... Son départ (volontaire ou non) était indispensable pour sauver les apparences, par contre est-ce que cela remet en question le mariage arrangé, pour l'instant on ne le sait pas.

Citation:
Citation:
Ce revirement du grand-père est un peu trop beau, trop facile ! Mais bon pour une série en 12 épisodes, on ne pouvait pas trop faire traîner les choses.

c'était mon idée aussi comme je l'ai dit, mais en y repensant, quelqu'un qui s'humanise, réexamine sa vie et ses actes après avoir frôlé la mort, c'est courant et très plausible.

Oui certes de ce point de vue là c'est plausible, par contre ce qui reste assez gros c'est le fait que Yuzu lui sauve la vie juste quand il faut !

Citation:
Citation:
celle-ci lui répond de son habituel ton détaché que de toute manière même en l'absence de son père, cette maison est aussi la sienne et elle serait rentrée de toute façon

non mais là, franchement, il y a lieu de s'interroger... c'est trop facile pour elle de dire ça, maintenant que le problème est résolu, mais qui nous prouve qu'elle aurait eu le courage d'affronter son grand-père, du temps de sa pleine santé, et contester ses ordres précis, alors qu'elle s'est toujours aplatie devant lui jusque là, et pas seulement au lycée, et qu'elle n'avait jamais dit à quiconque auparavant qu'elle avait l'intention de revenir chez Yuzu et sa mère ! Pour moi c'est un mensonge facile pour se donner le beau rôle car rien n'atteste qu'on puisse vraiment la croire. (Par moment je préfère encore la Mei méprisante qui ne dit rien que celle qui parle car tout me semble sujet à caution dans ses propos, il faudra être vigilants !)

Je suis complètement d'accord avec toi, je pense que c'est juste un mensonge pour faire croire à Yuzu qu'elle maîtrise ce choix (alors qu'avant elle avait été contradictoire en disant que son grand-père lui interdisait de revoir Yuzu, et que c'était son choix à elle de vivre chez lui). Elle adopte un ton détaché, fait comme si de toute manière ce n'était qu'une question de temps avant de revenir et que donc il n'y a pas spécialement lieu de sauter de joie pour quelque chose qui allait de soi. Elle fait tout pour calmer l'enthousiasme de Yuzu !

Citation:
Citation:
Yuzu reste habillée différemment (et maintenant on sait que le proviseur ne lui cherchera plus chicane pour ça, pas plus que Mei) mais elle sort moins du lot.
l'impression donnée est que ce conflit sur l'uniforme s'est réglé de lui même et à l'amiable dès lors que chacun des deux parties fait des concessions à l'autre (je fait un effort pour ma tenue et t'arrête de me chercher là-dessus) ce qui n'a pu se faire qu'avec l'officialisation de leur lien sororal, surout de point de vue de Mei, car tant qu'elle voyait Yuzu comme une parfaite étrangère tout compromis était exclus, maintenant c'est sa sœur alors on peut se montrer compréhensive...

Hmm, je ne vois pas trop en quoi Yuzu a fait des compromis : elle reste habillée différemment des autres filles. Dès le début on l'avait vue porter un pull beige autour de la taille. J'ai l'impression que ce n'est qu'une coïncidence s'il ressemble au vêtement d'hiver de son nouveau lycée, car c'est quand même un pull différent qu'elle porte.

Citation:
Citation:
Yuzu lit un manga sur deux soeurs semblant avoir une relation plutôt ambiguë ! Harumi, qui a feuilleté vite fait le manga,
en restant un bon moment sur la même page, lex yeux écarquillés : ça devait être une scène explicite!,Il s'agit donc bien d'un manga Yuri érotique sur l'inceste entre soeurs ce qui montre bien que Yuzu commence à y penser sérieusement (à passer à laction avec Mei!)

Rhô, tout-de-suite les conclusions hâtives ! Pervers, va ! Laughing Rien ne dit que Yuzu a déjà ce genre de pensées, alors qu'elle est encore perturbée et a encore du mal avec ses sentiments. C'est pas inscrit sur la couverture du manga, qu'il s'agit d'une relation incestueuse.

Citation:
Citation:
Harumi taquine Yuzu en entreprenant de lui montrer la position du ciseau ! (décidément Harumi est assez tactile avec Yuzu !).
gag fan-service mais pas seulement car la façon dont Yuzu rougit en protestant trahit le fait qu'elle a honte de voir ses désirs secrets connus et exposés ! Bien sûr il ne s'agit pas de faire ça avec Harumi, qui plaisante « j'allais pas vraiment le faire ! », , mais elle a peur que celle-ci comprenne qu'elle fantasme vraiment sur sa sœur … même si elle ne lui a pas encore parlé d'slle!

Bah, les Japonaises rougissent et sont gênées (ce qu'elles traduisent souvent en riant bêtement, mais il ne faut pas s'y tromper, c'est bien de la gêne) assez facilement quand on est trop entreprenant avec elles, alors je n'en tirerais pas des conclusions sur ses désirs secrets.

Citation:
Citation:
Je suis très heureuse d'arriver à lire le titre de la vidéo que Harumi visionnait Very Happy ("[tourisme] J'ai voyagé à Kyoto", et en vertical sur la vidéo : "Ninenzaka", qui est le nom d'une rue touristique débouchant sur le temple Kiyomizu-dera dont on voit la pagode sur l'image)

donc il y aurait du voyage à Kyoto dans l'air pour la classe dans un futur poche ? ...et c'est pas moi qui spoile, c'est le scénario lui-même ! Sinon à quoi bon montrer ça ? Sans doute aussi pour dire que Harumi est une fille sérieuse, contrairement à Yuzu qui ne fait que s'amuser (à lire des mangas cochons, en plus!) au manga café elle travaille, fait ses devoirs....

Je n'y avais même pas pensé ^^' Bon, sachant que les trois filles sont dans la même classe, ça promet si un voyage à Kyoto se profile ! Very Happy

Citation:
Citation:
Le fameux lit double ! Yuzu en rêvait (avant, peut-être ?) et c'est pour fêter le retour de Mei ! Hmm, dans les standards japonais je me demande ce qui est le mieux : partager un lit double quand on est "soeurs" ou bien dormir chacune dans son futon ? Yuzu est choquée mais la mère pense que Yuzu est heureuse (Mei comme d'hab est indéchiffrable !)

C'est aussi un gag dans le sens où il y a comme une force supérieure (le scénario) qui la pousse de plus en plus à concrétiser son fantasme inavouable, , à braver l'interdit de l'inceste qu'elle voudrait être assez forte pour respecter, d'où sa gêne, c'est cette gêne qui est l'élément comique de la scène. Et que ce soit la mère qui les mette toues les deux dans le même lit par contre, quelle ironie aussi, sa prouve sa confiance en la force des convenances familiales ! Mais elle n'a jamais été témoin du trouble ni de l'attirance des filles l'une pour l'autre, il faut le reconnaître, tout c'est fait hors de sa vue.

C'est sûr, la mère ne s'imagine rien du tout, par ailleurs je me demande un peu ce qu'elle pense de la relation des deux filles. Se rend-elle compte que c'est tendu entre elles ? Pense-t-elle que tout va bien ?

Citation:
Citation:
Alors, le rapprochement suite à l'hospitalisation du grand-père, c'était du flan ? Ou bien Mei ne pensait pas ce qu'elle a dit, et veut juste faire mariner Yuzu ou même la tester ? Elle a bien remarqué le trouble de Yuzu, mais a-t-elle compris la nature de ses sentiments à son égard ?
Yuzu est profondément blessée : "tu es dégueulasse comme fille !" (et Mei d'admettre "peut-être bien").
plus j'y pense plus je me dis que c'est une stratégie délibérée de Mei pour briser Yuzu psychologiquement et la rendre ensuite douce et docile – comme elle a sans doute du le faire avec les filles qui composent sa cour au lycée. Car ce « tu ne m'interesse pas » est déjà sujet à caution, et la suite de l'épisode le confirmera.

Oui c'est certainement une stratégie de sa part, car comme toi je ne pense pas qu'elle se désintéresse de Yuzu.

Citation:
Citation:
Elle ne sait plus quoi penser. Harumi est toujours là pour la soutenir, mais je ne pense pas que Yuzu soit allée jusqu'à tout lui expliquer.

non mais cett scène m'a rappelé opportunément qu' Harumi est au moins au courant peour le fait que Yuzu et Mei vivent sous le même toît, du fait de leur lien familial, donc... si Harumi sait additionner un plus un, le coup du manga cochon entre 2 sœurs lui en a dit long sur le trouble de Yuzu concernant la Pres' !

Ben en tout cas pour l'instant on n'a pas de preuve que Harumi a compris. Peut-être dans un autre épisode ?

Citation:
Citation:
Mei intervient alors en disant aux filles de rentrer chez elles, elle s'occupera du reste. Une manière de défendre Yuzu, en empêchant les deux filles de s'attarder sur le cas de Yuzu ? (ce qui ne les empêche pas d'en discuter hors de la salle).
A ce stade ça peut aussi bien être un signe d'indulgence pour Yuzu que la volonté de se réserver le plaisr de la saquer elle-même ! On ne sait jamais avec Mei et son visage toujours neutre...

Moui, mais à ce stade-là elle ne peut pas savoir qu'elle va avoir un motif tout trouvé de la saquer, tant qu'elle n'a pas fouillé ses affaires. Sinon le seul motif c'est que Yuzu a laissé ses affaires, un peu en bazar, mais Mei sait que Yuzu est encore dans le lycée à accomplir sa corvée, et on a bien vu que jusqu'ici à part le 1er jour, Mei n'a jamais cherché de noises à Yuzu pour son "relâchement" par rapport à la discipline.

Citation:
Citation:
Restée seule, Mei fouille dans les affaires de Yuzu (ah ben c'est du joli !), et tombe sur un livre qui la surprend (laissez-moi deviner : le manga avec la relation incestueuse entre soeurs !).
Gagné ! Bon, on voyait bien que la tranche des livres (très colorée) faisant plus penser à du manga qu'à du manuel scolaire ! On peut même lire le titre « Angel » 

Je vais chipoter mais "Angel" n'est pas le titre du manga polémique.
Spoiler:


Le manga incestueux (dont le titre est 姉も妹も "grande soeur et petite soeur") est par terre, Yuzu l'a envoyé valdinguer en même temps que le téléphone quand elle a couché de force Mei sur le bureau. On a vu le titre du manga quand Yuzu et Harumi étaient dans le manga café.
Spoiler:


Par contre je ne sais pas ce que c'est que ce "Angel", on dirait un magasine féminin ou un magasine télé, et on l'a également vu dans le sac de Yuzu quand Mei fouillait dedans. Mei aurait-elle confisqué tout ce qui n'est pas ouvrage scolaire ?


Citation:
Citation:
Mei lui reproche la présence de ce manga dans ses affaires personnelles. "Qu'en penserait maman ?" "Débarrasse-toi-en avant qu'il n'y ait des rumeurs dans le lycée" "On vient à peine de devenir soeurs !" (bah en même temps on peut pas dire que Mei se comporte comme telle...).

ce que je vois là, moi, c'est une sorte de sous-texte qui dirait que l'engueulade n'est que formelle mais a presque valeur de déclaration. Au lieu de dire comme une sœur lambda « t'as pas honte de lire des cochonneries pareilles, t'es une vraie perverse, une malade ! » elle dit seulement « ne ramène pas ça au lycée, il ne faut pas que ça se sache » donc quelque part elle approuve son goût pour ce manga, en tous cas cela ne la choque pas, c'est juste que la Pres se soucie des apparences et de leur respectabilité en public. A part ça si tu fantasme sur moi non problemo. ! C'est cela que j'entends dans la réprimande de Mei, mais Yuzu ne décrypte pas cela, trop honteuse de s'être fait prendre la main dans le sac, comem avec Harumi au café, mais en plus grave cette fois puisque c'est l'objet de son fantasme qui le sait désormais. D'où son pétage de plomb et la suite.

Hmm, je n'avais pas vraiment interprété les choses comme cela. Evidemment Mei est très attachée aux apparences, au qu'en-dira-t-on (comme beaucoup de Japonais). De là à dire que les fantasmes de Yuzu ne lui posent aucun problème... Ceci dit, puisque maintenant elle est au courant, on sera fixés dans le prochain épisode !

Citation:
Citation:
depuis que Mei l'a embrassée. (je trouve ça quand même plutôt malsain de dire que Yuzu est tombée amoureuse de Mei suite à son baiser forcé ! cela reste une agression sexuelle !).

encore hier soir elle a fait semblant de l'embrasser et Yuzu était toute troublée.Il n'y a pas eu que le baiser d'agression, ni le viol symbolique chez le grand-père, il y a eu aussi si je me souviens bien des échanges plus doux ensuite (dans le premier épisode)

Des échanges plus doux dans le premier épisode ? Tu veux dire comme quand Mei la tripotes en public pour lui confisquer son téléphone portable ? Laughing
Plus sérieusement, j'exagère un peu en disant que c'est ce baiser forcé qui aurait fait "fondre" Yuzu (sinon bonjour le syndrome de Stockholm !), car malgré le comportement globalement exécrable de Mei, Yuzu ne peut pas s'empêcher d'être attirée par elle (après le tripotage en public, Yuzu a surtout retenu que Mei sent super bon ; dans leur bain en commun elle est subjuguée par sa beauté, ses cheveux, sa peau...). C'est quasiment phéromonal comme attirance !


Citation:
Citation:
Et je décrète que Mei est ma chouchoute dans cette série ! Faut croire que j'aime les brunes secrètes et renfrognées Laughing
euphémisme ! Après ce qu'elle a balancé à Yuzu le soir précédent dur de voir en elle une gentille ! Ce qui me frappe c'est que contre tout attente depuis son retour c'est à la maison qu'elle est la plus froide et cassante et au lycée qu'elle devient plus accessible, c'est une inversion du début, c'est intéressant. On verra si ça se confirme ou pas !

C'est vrai que pour l'instant Mei est très manipulatrice, et on lui mettrait bien quelques baffes, mais bon rien qu'à voir les images du générique (avec des baisers non forcés par exemple), on se dit qu'elle va sûrement pas mal changer. Sans compter que je pense qu'elle cache une grande souffrance, que Yuzu va sûrement guérir Razz
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
fandanHIME!
Trias


Inscrit le: 25 Avr 2007
Messages: 958
Localisation: 95

MessagePosté le: Jeu Mai 10, 2018 3:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
d'un autre côté on ne sait pas où la famille habite exactement (si Yuzu prend le métro, c'est qu'elle n'habite pas à côté de son lycée).
ça m'étonne, il n'y avait pas d'autre lycée plus près que ça? Franchement tant qu'à se taper un trajet en métro pourquoi ne pas être restée dans son lycée d'origine ? A Paris ça aurait été évident mais je suppose que la surface de Tokyo est vraiment beaucoup plus vaste et rend ça impossible!

Citation:
On la voit ensuite escalader une grille, donc on comprend qu'elle a d'abord tenté d'aller voir le grand-père chez lui (pour respecter l'interdiction qu'elle avait de retourner au lycée ?), avant d'aller le retrouver au lycée, faute de l'avoir trouvé chez lui.
Quant à la porte du proviseur, est-ce parce que c'est une double porte qu'on comprend que c'est l'antre du big boss, malgré l'absence de nom dessus ? Laughing

si elle escalade, c'est parce que le lycée est fermé à cette heure-là (ce qui expliquerait du coup qu'elle ne croise personne à l'intérieur) ou parce qu'elle n'a plus le droit d'entrer, étant exclue ? J'hésite, car on a vu que quand ce fut le cas c'était différent, elle était passée par le mur près du parking des profs avec Harumi!

Citation:
Yuzu est pressée que ça change ! Et vu comme on insiste dessus dans cet épisode, le jour où Mei dira son prénom, cela ne passera pas inaperçu !

je ne me souviens déjà plus, est-ce que ça n'arrive pas en fin de cet épisode justement ?

Citation:

Comme on peut le voir dans l'anime, les portiques sont ouverts en permanence, mais si tu essaies de passer avec un ticket ou une carte où il n'y a pas assez d'argent, les portiques vont se refermer. Or ici la machine ne met pas de message d'erreur particulier, l'écran avec le message indiquant de badger la carte change simplement de couleur, donc je ne sais pas trop ce qui se passe. Un problème technique ? Ce n'est pas à l'entrée du métro que les portiques sont censés se fermer !
En tout cas c'est évidemment très symbolique, les portes du métro se ferment en même temps que les perspectives, les espoirs de Yuzu quand elle réalise que c'est de sa nouvelle soeur qu'elle est tombée amoureuse !
merci pour les éclaircissements sur les portiques du métro au Japon,et bien que la raison du problème de Yuzu reste obscure, c'est vrai que c'est une anecdote qui n'a de valeur que symbolique que l'on comprend si on oublie les dialogues et le contextt précis de la scène pour voir ça de plus haut.
Je ne dirais pas que les perspectives se ferment mais que c'est juste un carrefour, on choisit un chemin ou un autre! Ce passage de portique visualise que le personnage franchit un cap décisif, après un blocage momentané produit par son subconscient style: j'y vais ou j'y vais pas ? (vers une relation tabou et inavouable qui me mettra toujours mal à l'aise mais... dont j'ai tellement envie) Et donc, faisant fi du blocage , elle y va (heureusement sinon il n'y aurait plus d'histoire, mais c'est pour bien montrer que ça n'est pas facile, déjà Yuzu se croyait hétéro jusqu'à son premier baiser, assumer cette nouvelle orientation et maintenant l'inceste en plus, normal qu'elle bugge un peu !

Citation:
out ce qu'on a vu c'est le bureau du proviseur, on n'a pas vu les bureaux des adjoints. Or on s'attend bien à ce que le provi ait son espace privé et qu'il n'a pas besoin de partager son bureau avec ses employés !
je veux bien que ce soit son espace privé mais dans ce cas on n'y a pas accès, c'est fermé! Manquerait plus que tous les élèves puissent débarquer comme ça à tout moment sans prévenir ! Donc on va voir la secrétaire pour signaler sa présence, demander une entrevue etc... franchement je trouve que la scène ne fonctionne seulement que si le lycée est totalement désert, tout le personnel étant parti, plus besoin de prendre de précaution de de verrouiller les portes, donc là Yuzu peut entrer comme dans un moulin... si ce n'est pas ça alors là encore la vraisemblance en prend un coup

Citation:
par contre est-ce que cela remet en question le mariage arrangé, pour l'instant on ne le sait pas.

on verra bien si ils en reparlent plus tard... je n'en ai aucun souvenir (ça tombe bien!)

Citation:
Oui certes de ce point de vue là c'est plausible, par contre ce qui reste assez gros c'est le fait que Yuzu lui sauve la vie juste quand il faut!
et oui, le scénario est parfaitement huilé pour qu'il n'y ai pas de temps mort, pour que le duo avance...(cf arrivée du lit aussi)et même si ça semble un enchainement improbable, ce n'est pas le souci de l'auteur, seule l'intéresse la dynamique Yuzu-Mei et leur réaction aux événements provoqués. ça fonctionne et de toutes façon on sait depuis le début que le souci de vraisemblance est à mettre au vestiaire pour suivre cette série, avec cette situation familiale improbable! Alors allons-y à fond sans se soucier du reste, ayons recours à la fameuse "suspension d'incrédulité" sans laquelle il n'yy a pas de fiction possible !


Citation:
Hmm, je ne vois pas trop en quoi Yuzu a fait des compromis : elle reste habillée différemment des autres filles. Dès le début on l'avait vue porter un pull beige autour de la taille.
sauf que là elle le porte vraiment donc ça la fait plus ressembler aux autres élèves, elel n'a plus cet aspect débraillé; mais certes la couleur n'est pas la bonne, et elle n'a toujours pas la cravate réglementaire. Ceci dit par rapport au 1er jour elle a quand même une allure plus discrète (moins de maquillage surtout) et c'est tout ce qu'on lui demande !

Citation:
Rhô, tout-de-suite les conclusions hâtives ! Pervers, va ! Laughing Rien ne dit que Yuzu a déjà ce genre de pensées, alors qu'elle est encore perturbée et a encore du mal avec ses sentiments. C'est pas inscrit sur la couverture du manga, qu'il s'agit d'une relation incestueuse.

bien sûr, parmi les centaines de mangas qu'elle pouvait prendre dans un manga café elle est tombée totalement par hasard sur ce manga yuri d'inceste? ...tu n'y crois pas vraiment ! Moi je trouve très logique qu'un élan de curiosité la pousse à ce moment là vers ce genre de lecture (qu'elle aurait méprisée avant cela) pas pour se rincer l'oeil mais pour se rassurer , voir comment ce genre de relation peut arriver, se développer entre 2 soeurs! Après on voit bien que sa réaction prouve à quel point ça la trouble et l'excite, même si c'est aussi la présence d'Harumi qui la fait rougir par gêne d'avoir un témoin de son trouble et qu'elle devine son fantasme...

Citation:
C'est sûr, la mère ne s'imagine rien du tout, par ailleurs je me demande un peu ce qu'elle pense de la relation des deux filles. Se rend-elle compte que c'est tendu entre elles ? Pense-t-elle que tout va bien ?
je pense que oui, il faut se rappeller à quel point Mai joue à la jeune fille bien sous tous rapports en sa présence, lors des repas surtout, son vrai visage n'apparait que dans la chambre face à Yuzu, froide, méprisante... de toute façon à ce stade même si Yuzu voulait en parler à sa mère celle-ci ne la croirait peut-être pas, mais c'est trop tard pour se plainre car il faudrait raconter trop de choses gênantes !

Citation:
Ben en tout cas pour l'instant on n'a pas de preuve que Harumi a compris. Peut-être dans un autre épisode ?

ce qui va être intéressant justement c'est de voir si Harumi va un jour passer du statut de meilleure copine de classe et de shopping mais à qui on ne dit pas tout, à celui de réelle amie proche et confidente de ses émois intimes et inavouables... à suivre !

Citation:
Moui, mais à ce stade-là elle ne peut pas savoir qu'elle va avoir un motif tout trouvé de la saquer, tant qu'elle n'a pas fouillé ses affaires. Sinon le seul motif c'est que Yuzu a laissé ses affaires, un peu en bazar, mais Mei sait que Yuzu est encore dans le lycée à accomplir sa corvée, et on a bien vu que jusqu'ici à part le 1er jour, Mei n'a jamais cherché de noises à Yuzu pour son "relâchement" par rapport à la discipline.
oui et on se dit que c'est la vice-prez qui cherche le moindre prétexte, parce que laisser des affaires de classe sous sa table en classe ça ne semble pas si grave... à moins de tomber sur un type d'ouvrage choquant bien sûr, mais ce n'est pas le cas, si cela avait été le cas on en aurait entendu parler !

Citation:

Je vais chipoter mais "Angel" n'est pas le titre du manga polémique.
un magasine féminin ou un magasine télé, et on l'a également vu dans le sac de Yuzu quand Mei fouillait dedans. Mei aurait-elle confisqué tout ce qui n'est pas ouvrage scolaire ?

effectivement mea culpa j'ai confondu le Angel avec le manga, et ça doit être une revue quelconque, ou un manuel d'anglais? il y a d'autres truc avec un titre anglais genre "schedule" dans son sac qui est une sorte de cahier de texte sans doute?

Citation:
Hmm, je n'avais pas vraiment interprété les choses comme cela. Evidemment Mei est très attachée aux apparences, au qu'en-dira-t-on (comme beaucoup de Japonais). De là à dire que les fantasmes de Yuzu ne lui posent aucun problème... Ceci dit, puisque maintenant elle est au courant, on sera fixés dans le prochain épisode !

ces fantasmes c'est quand même bien elle seule qui les lui a mis dans la tête en l'embrassant à plusieurs reprises, sans parler du reste, alors elle va pas nous faire la prude après quand même !

Citation:
Des échanges plus doux dans le premier épisode ? Tu veux dire comme quand Mei la tripotes en public pour lui confisquer son téléphone portable ? Laughing

non, je ne pensais plus à ça, j'avais un souvenir faussé du 1er baiser, je l'ai revu et effectivement il n'y a rien d'autre qu'un baiser forcé! J'ai dû fantasmer la suite !

Citation:
C'est quasiment phéromonal comme attirance !
c'est une explication possible et meilleure que le "syndrome de Stockholm car rien n'indique que Yuzu désire une relation de domination entre elle, elle ne semble pas branchée SM, mais une pure attirance physique oui d'autant qu'à chaque fois c'est ce contact physique qui la trouble, même violent (fouille, premier baiser, douche commune...) elle qui n'en a jamais connu avant;

Citation:
C'est vrai que pour l'instant Mei est très manipulatrice, et on lui mettrait bien quelques baffes,

heureusement que c'est ta chouchoute, dis-donc !
... et si jamais elle ne changeait pas, restait jusqu'au bout hautaine et manipulatrice, malgré une relation avec Yuzu plus stable, réviserais-tu ton jugement ? je ne dis pas que ça va arriver, mais se baser sur quelques images de générique pour imaginer la suite c'est très aléatoire... et elle pourrait par exemple devenir une amante attentionnée pour Yuzu en privé et rester tout aussi imbuvable en public, car son rôle social au lycée l'imposerait toujours ! Je ne dis pas ça pour anticiper la suite mais juste pour entamer un peu tes certitudes optimistes ! On verra bien !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Antiope
Trias


Inscrit le: 14 Juil 2014
Messages: 621

MessagePosté le: Jeu Mai 10, 2018 5:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Citation:
Citation:
d'un autre côté on ne sait pas où la famille habite exactement (si Yuzu prend le métro, c'est qu'elle n'habite pas à côté de son lycée).
ça m'étonne, il n'y avait pas d'autre lycée plus près que ça? Franchement tant qu'à se taper un trajet en métro pourquoi ne pas être restée dans son lycée d'origine ? A Paris ça aurait été évident mais je suppose que la surface de Tokyo est vraiment beaucoup plus vaste et rend ça impossible!

Pour info, la surface de Tokyo (qui est une préfecture et non une ville, tandis que Shibuya est une ville) est à peu près équivalente à la surface des Yvelines (environ 2200 km²).
Il y a probablement des lycées plus proches, mais au Japon le prestige du lycée est important pour la suite des études (il y a même des examens d'entrée, au moins pour les établissements les plus prestigieux j'imagine). Maintenant que le niveau social de la famille s'est élevé, on peut se permettre d'envoyer Yuzu dans un lycée prestigieux (et probablement cher). Par ailleurs, la mère (cachottière ou étourdie) a oublié de mentionner à Yuzu l'existence de sa nouvelle demi-soeur, mais on peut imaginer que c'était une décision du jeune nouveau couple que de scolariser ses filles dans le même établissement.
Par contre je trouve bizarre d'envoyer le grand-père dans un hôpital si lointain, dans la mesure où il y allait pour une urgence et non pour une opération pointue, autant aller au plus proche non ?


Citation:
Citation:
On la voit ensuite escalader une grille, donc on comprend qu'elle a d'abord tenté d'aller voir le grand-père chez lui (pour respecter l'interdiction qu'elle avait de retourner au lycée ?), avant d'aller le retrouver au lycée, faute de l'avoir trouvé chez lui.
Quant à la porte du proviseur, est-ce parce que c'est une double porte qu'on comprend que c'est l'antre du big boss, malgré l'absence de nom dessus ? Laughing

si elle escalade, c'est parce que le lycée est fermé à cette heure-là (ce qui expliquerait du coup qu'elle ne croise personne à l'intérieur) ou parce qu'elle n'a plus le droit d'entrer, étant exclue ? J'hésite, car on a vu que quand ce fut le cas c'était différent, elle était passée par le mur près du parking des profs avec Harumi!

Bah, il n'ya pas qu'une seule méthode d'entrer dans un lycée fermé ^^ Le mur qu'elle a escaladé avec Harumi était quand même assez haut, depuis elle a trouvé un endroit plus accessible.

Citation:
Citation:
Yuzu est pressée que ça change ! Et vu comme on insiste dessus dans cet épisode, le jour où Mei dira son prénom, cela ne passera pas inaperçu !

je ne me souviens déjà plus, est-ce que ça n'arrive pas en fin de cet épisode justement ?

Nope, pas dans cet épisode.

Citation:
Citation:
out ce qu'on a vu c'est le bureau du proviseur, on n'a pas vu les bureaux des adjoints. Or on s'attend bien à ce que le provi ait son espace privé et qu'il n'a pas besoin de partager son bureau avec ses employés !
je veux bien que ce soit son espace privé mais dans ce cas on n'y a pas accès, c'est fermé! Manquerait plus que tous les élèves puissent débarquer comme ça à tout moment sans prévenir ! Donc on va voir la secrétaire pour signaler sa présence, demander une entrevue etc... franchement je trouve que la scène ne fonctionne seulement que si le lycée est totalement désert, tout le personnel étant parti, plus besoin de prendre de précaution de de verrouiller les portes, donc là Yuzu peut entrer comme dans un moulin... si ce n'est pas ça alors là encore la vraisemblance en prend un coup

Tu sais, le Japon est un pays très sûr et où les gens sont très respectueux des règles. Beaucoup de gens ne verrouillent même pas forcément leur habitation en leur absence ou pendant la nuit.
Je n'ai pas eu l'impression que cela se déroule en fin de journée quand tout le monde est parti, cela peut être simplement en pleine journée quand les filles et les profs sont en cours (et les larbins dans leurs bureaux !).


Citation:
Citation:
Hmm, je ne vois pas trop en quoi Yuzu a fait des compromis : elle reste habillée différemment des autres filles. Dès le début on l'avait vue porter un pull beige autour de la taille.
sauf que là elle le porte vraiment donc ça la fait plus ressembler aux autres élèves, elel n'a plus cet aspect débraillé; mais certes la couleur n'est pas la bonne, et elle n'a toujours pas la cravate réglementaire. Ceci dit par rapport au 1er jour elle a quand même une allure plus discrète (moins de maquillage surtout) et c'est tout ce qu'on lui demande !

Yuzu porte son pull sur le dos au lieu d'autour de la taille tout simplement parce qu'on est passé à l'uniforme d'hiver (cf les autres filles), les températures ont dû se rafraîchir.
C'est logique, au tout début de l'épisode 1 une des anciennes copines de Yuzu nous avait informés que Yuzu partait à l'automne. L'automne peut encore être relativement chaud, mais il ne dure pas éternellement !
Ceci dit il est vrai que Yuzu s'est calmée sur le maquillage et la coiffure.


Citation:
Citation:
Hmm, je n'avais pas vraiment interprété les choses comme cela. Evidemment Mei est très attachée aux apparences, au qu'en-dira-t-on (comme beaucoup de Japonais). De là à dire que les fantasmes de Yuzu ne lui posent aucun problème... Ceci dit, puisque maintenant elle est au courant, on sera fixés dans le prochain épisode !

ces fantasmes c'est quand même bien elle seule qui les lui a mis dans la tête en l'embrassant à plusieurs reprises, sans parler du reste, alors elle va pas nous faire la prude après quand même !

Qui sait ? Mei ne connaît rien non plus à l'amour, elle ne connaît que la violence et les baisers forcés, elle sait que son fiancé ne s'intéresse qu'à son argent, alors que quelqu'un (qui plus est une fille, qui plus est quelqu'un avec qui elle n'est pas tendre) puisse tomber amoureuse d'elle, cela doit la surprendre quand même ! Si elle reproduit sur Yuzu la violence que son fiancé exerce sur elle, elle ne devait certainement pas s'attendre à une telle conclusion !

Citation:
Citation:
C'est vrai que pour l'instant Mei est très manipulatrice, et on lui mettrait bien quelques baffes,

heureusement que c'est ta chouchoute, dis-donc !
... et si jamais elle ne changeait pas, restait jusqu'au bout hautaine et manipulatrice, malgré une relation avec Yuzu plus stable, réviserais-tu ton jugement ? je ne dis pas que ça va arriver, mais se baser sur quelques images de générique pour imaginer la suite c'est très aléatoire... et elle pourrait par exemple devenir une amante attentionnée pour Yuzu en privé et rester tout aussi imbuvable en public, car son rôle social au lycée l'imposerait toujours ! Je ne dis pas ça pour anticiper la suite mais juste pour entamer un peu tes certitudes optimistes ! On verra bien !

Laughing Laisse-moi fantasmer sur Mei, veux-tu ? Laughing Je suis comme Yuzu, je suis intriguée par Mei malgré son comportement Laughing Et vu comme pour l'instant on place tout du point de vue de Yuzu et qu'on ne sait pas grand-chose du ressenti de Mei, on peut facilement imaginer ce qu'on veut, et lui trouver des excuses. Ce qui ne m'empêche pas d'admettre que son comportement envers Yuzu n'est pas correct.
Manipulatrice, Shizuru l'est aussi (ce qui ne m'empêche pas de l'idolâtrer). Mei ne m'a l'air d'être imbuvable qu'envers Yuzu, envers ses fangirls elle m'a l'air d'être simplement réservée, secrète.
"se baser sur quelques images de générique pour imaginer la suite c'est très aléatoire" dixit celui qui a utilisé les images du générique montrant le lit pour justifier son spoil Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
fandanHIME!
Trias


Inscrit le: 25 Avr 2007
Messages: 958
Localisation: 95

MessagePosté le: Ven Mai 11, 2018 4:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Antiope a écrit:

Il y a probablement des lycées plus proches, mais au Japon le prestige du lycée est important pour la suite des études (il y a même des examens d'entrée, au moins pour les établissements les plus prestigieux j'imagine). Maintenant que le niveau social de la famille s'est élevé, on peut se permettre d'envoyer Yuzu dans un lycée prestigieux (et probablement cher). Par ailleurs, la mère (cachottière ou étourdie) a oublié de mentionner à Yuzu l'existence de sa nouvelle demi-soeur, mais on peut imaginer que c'était une décision du jeune nouveau couple que de scolariser ses filles dans le même établissement.
Par contre je trouve bizarre d'envoyer le grand-père dans un hôpital si lointain, dans la mesure où il y allait pour une urgence et non pour une opération pointue, autant aller au plus proche non ?

je comprends la double explication du changement de collège, qui me parait convaincante, dommage qu'il faille se triturer les neurones pour les deviner, ça aurait dû être explicite - mais peut-être que pour le public japonais tout cela va totalement de soi, sans qu'il y ait besoin de tout expliquer! Pour l'hopital du grand-père... je n'ai aucun moyen de savoir si c'est ou non le plus proche du lycée... mais peut-être que le même logique est à l'oeuvre que pour le lycée : les riches vont peut-être dans leurs propres hôpitaux ou cliniques de luxe même si ce ne sont pas les plus proches ?

Citation:
Tu sais, le Japon est un pays très sûr et où les gens sont très respectueux des règles. Beaucoup de gens ne verrouillent même pas forcément leur habitation en leur absence ou pendant la nuit.
Je n'ai pas eu l'impression que cela se déroule en fin de journée quand tout le monde est parti, cela peut être simplement en pleine journée quand les filles et les profs sont en cours (et les larbins dans leurs bureaux !).

oui, c'est possible; je n'y pense jamais mais c'est vrai que c'est vraiment beaucoup plus strict au niveau discipline, surtout dans un lycée.
maintenant si c'est dans la journée avec des gens autour, même si c'est Yuzu qui téléphone au SAMU, elle aurait aussi surement pu faire appel aux adultes autour d'elle, et les prévenir au minimum - et ils seraient allés à l'hopital avec elle, où elle est toute seule au début! D'où mon idée que le lycée était désert et qu'elle a dû (c'est l'impression que me donne aussi la scène des remerciements du grand-père) gérer ça absolument toute seule, ce qui renforce son mérite.

Citation:
Qui sait ? Mei ne connaît rien non plus à l'amour, elle ne connaît que la violence et les baisers forcés, elle sait que son fiancé ne s'intéresse qu'à son argent, alors que quelqu'un (qui plus est une fille, qui plus est quelqu'un avec qui elle n'est pas tendre) puisse tomber amoureuse d'elle, cela doit la surprendre quand même !

Voilà un rappel salutaire car j'aurais tendance à oublier cet aspect de Mei étant donné son attitude désagréable !

Citation:

. Mei ne m'a l'air d'être imbuvable qu'envers Yuzu, envers ses fangirls elle m'a l'air d'être simplement réservée, secrète.

c'est un sujet pas encore vraiment traité par les 3 premiers épisodes
donc difficile de savoir vraiment pour l'instant, mais ça peut changer !

Citation:
"se baser sur quelques images de générique pour imaginer la suite c'est très aléatoire" dixit celui qui a utilisé les images du générique montrant le lit pour justifier son spoil Laughing

Touché !
C'est vrai que c'est assez contradictoire de ma part...Soit le générique contient des infos fiables dont on peut se servir, soit pas du tout, et on n'en parle pas, il faudrait choisir, mais pas en fonction de mes besoins du moment ! Merci de me remettre dans le droit chemin, camarade !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    MaiHiME Index du Forum -> Shoujo-Ai Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 2 sur 7

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com